Abaissement des indemnités d’incapacité de travail : Catherine Fonck appelle à des mesures positives encourageant le retour au travail plutôt que des sanctions bêtes et méchantes sur le dos des malades

Posté le 25 Novembre 2015 dans Les Communiqués , National


Catherine Fonck, cheffe de groupe, dénonce le projet du gouvernement de sanctionner d’un abaissement de 10% de leurs indemnités d’incapacité de travail les malades de longue durée sans contrat et appelle à revoir cette décision en lui donnant un caractère volontaire et non obligatoire.


« 300.000 personnes sont potentiellement concernées. Imposer une reprise au travail après 2 mois sans prendre en compte leur réalité médicale revient à les sanctionner aveuglément ! Et ce d’autant plus que les entreprises risquent d’être frileuses à l’idée d’engager des personnes qui ont été en incapacité de travail durant plusieurs mois. »

Catherine Fonck propose plutôt que soient renforcées les mesures positives d’accompagnement à la reprise du travail. En effet, pour certains patients, cette aide est primordiale pour les guider vers un retour sur le marché de l’emploi lorsque leur santé le leur permet à nouveau.

Le caractère obligatoire avec sanction à la clé est contreproductif alors même qu’un système mis en place sur base volontaire pourrait entraîner d’aussi bons résultats.