Accord sur la dispense des cours philosophiques et le cours de citoyenneté

Posté le 1 Juillet 2015 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles , Enseignement/Famille


Le cdH se réjouit de l’accord intervenu sur la dispense des cours philosophiques et du soutien du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles aux propositions déposées par Joëlle Milquet, Ministre de l’Enseignement.


En effet, si le projet déposé en première lecture par la Ministre a bien été confirmé, il prévoit désormais, comme elle le souhaitait, une mise en œuvre progressive de l’organisation de l’encadrement pédagogique afin d’offrir aux écoles le temps d’adaptation nécessaire et une rentrée scolaire sereine. Par ailleurs, toutes les dispositions prévues dans ce projet permettent non seulement de donner un contenu pédagogique avec du sens pour les élèves dispensés sans pour autant entraîner des lourdeurs organisationnelles excessives pour les établissements.

Le cdH remercie la Ministre de l’Enseignement d’avoir permis que les professeurs de religion et de morale, qui le souhaitent, puissent dispenser le futur cours de citoyenneté, moyennant certaines conditions de formation et le respect de la neutralié.

Le cdH se félicite que les principes clairs de l’accord du Gouvernement concernant le cours de citoyenneté ait été entièrement respectés, à savoir l’organisation d’un cours de citoyenneté à raison de l’équivalent d’une heure par semaine et le maintien de l’offre des cours de religion et de morale à raison d’une heure par semaine (qui pourront bien évidemment s’organiser sur base semestrielle).

Par ailleurs, le cdH se réjouit de l’entrée en vigueur du cours de citoyenneté en deux ans. Conformément à l’accord du Gouvernement, il n’y aura donc pas 2 heures de citoyenneté obligatoires pour tout le monde en lieu et place des cours philosophiques. Par contre, le cdH trouve logique le fait que seuls les élèves dispensés puissent, par cohérence, bénéficier d’un complément du cours collectif de citoyenneté.