Action d'envergure contre des personnes soupçonnées d'activités terroristes: la lutte contre le radicalisme et le terrorisme jugée prioritaire par notre pays est plus que jamais efficace

Posté le 16 Avril 2013 dans Les Communiqués , National , Sécurité/Police/Justice


La Vice-Première ministre, ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, et la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, saluent la proactivité, le travail, l’efficacité et la collaboration des différents services de police, de renseignement, de sécurité et judiciaires, qui ont abouti, après des mois d’enquête, à l’action d'envergure de ce matin. L’intervention judiciaire s’inscrit dans le cadre d’une instruction pénale fédérale en matière d’infractions à la législation anti-terroriste que le parquet fédéral et le parquet d’Anvers mènent déjà depuis le début de l’année 2012.


Les deux ministres ont toujours dit que la lutte contre le radicalisme et le terrorisme est leur priorité. Au-delà de toutes les mesures déjà prises en la matière, l’action de ce matin démontre plus que jamais que cette lutte est menée sur tous les fronts, sans répit, mais dont les actions ne peuvent pas toujours être communiquées médiatiquement.

Depuis le début, tous les services suivent la situation de près, gèrent les dossiers dans la discrétion et collaborent étroitement. L'action coordonnée d’aujourd'hui est en effet le résultat de nombreux mois de préparation intense et de travail en coulisses. Comme nous le rappelions il y a quelques jours, cette matière délicate, pour des raisons évidentes de sécurité et d'efficacité, se gère dans la discrétion, notamment pour protéger certains impératifs et le secret de l'instruction.

Grâce à tout le travail effectué ces derniers mois par la police fédérale, la police judiciaire fédérale et la police locale (la police locale d’Anvers et de Vilvorde, les directeurs-coordinateurs d’Anvers, Bruxelles et Asse, DAO), le Centre de crise du Gouvernement fédéral, la Sûreté de l’État, le service du renseignement militaire (SGRS) et l’OCAM, le point d’orgue a eu lieu aujourd’hui au travers de cette action qui a engendré des perquisitions à plusieurs endroits. L'enquête judiciaire déterminera le résultat de celles-ci.

Les deux ministres tiennent à indiquer elles aussi que si cette enquête a aussi trait aux développements récents dans notre pays des faits liés à la guerre en Syrie, elle entre dans le cadre d’une enquête plus large contre le terrorisme.

Un programme de prévention contre le radicalisme a été déposé par la ministre de l’Intérieur pour le Conseil des ministres de vendredi.

Le Comité ministériel restreint consacré à cette problématique aura lieu vendredi.