Affaire Galant : la Ministre doit la transparence au Parlement

Posté le 24 Octobre 2015 dans Les Communiqués , National


Le cdH est abasourdi par les informations parues dans la presse au sujet d’avocats engagés par la Ministre Galant en l’absence de toute procédure de marché.


Ce matin, la Ministre confirme dans La Libre Belgique la véracité de ces allégations, et désigne son Administration comme responsable d’une telle situation.

Dans un Etat de droit, il n’est pas supportable qu’une Ministre ou son Administration décident de s’asseoir sur les règles qui encadrent strictement l’utilisation de l’argent public, et garantissent la mise en concurrence des prestataires.

Considérant la gravité des faits et l’importance des montants, le cdH estime que la Ministre doit faire toute la clarté au Parlement, pièces à l’appui.

En cas de refus ministériel, le Parlement devra saisir la Cour des Comptes, sur pied de la loi du 29 octobre 1846 et du Règlement d’ordre de la Cour des Comptes.

La Députée fédérale Vanessa MATZ enjoint donc Jacqueline GALANT d’ouvrir ses livres, et ce dès l’entame de la prochaine Commission Infrastructure, le 28 octobre prochain.