Burundi : le CDH réclame une intervention ferme et immédiate de la diplomatie belge et européenne

Posté le 9 Novembre 2015 dans Les Communiqués , National


Le bureau politique du cdH a examiné ce lundi matin la situation extrêmement dangereuse qui prévaut au Burundi.


Le cdH est extrêmement inquiet face aux informations alarmantes qui nous parviennent. Les violences, les rafles et les disparitions forcées s’accroissent de manière inquiétante. Les assassinats des membres de l’opposition, des militants des droits de l’Homme et de nombreux civils se multiplient.

Les appels à la haine et à la chasse aux Tutsis à toute voix critiques du régime sont de plus en plus nombreux. Les prémices d’un génocide se mettent ainsi en place.

Le cdH, par la voix du député fédéral Georges Dallemagne, exige une intervention ferme immédiate de la diplomatie belge et européenne afin d’arrêter au plus vite le processus morbide qui est en train de s’enclencher au Burundi, et d’empêcher tout retour en arrière, aux pires heures de la guerre civile et de ses massacres.

Le cdH demande que Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union Européenne pour les Affaires étrangère, se rende rapidement à Bujumbura afin de mettre en garde les autorités burundaises contre toute tentation de crimes contre l’humanité.

La Belgique et l’UE doivent aussi exiger des autorités burundaises qu’elles garantissent la sécurité de tous les Burundais. Le cdH exhorte le pouvoir burundais à reprendre la voie de la démocratie, du dialogue, et des Accords d’Arusha.

Le cdH demande que le gouvernement belge, de concert avec la présidence européenne, agisse au sein des Nations-Unies afin qu’une force internationale soit prête à une intervention sous « Chapitre VII » (rétablissement de la paix) pour pouvoir porter secours, le cas échéant, aux populations victimes de massacres.

Il demande aussi au gouvernement belge de se tenir prêt à assurer la sécurité de tous les ressortissants belges présents sur place.

Enfin, le cdH demande à la Belgique et à la communauté internationale d’assurer l’assistance humanitaire et la protection des personnes déplacées et des militants des droits de l’homme.