Commission spéciale terrorisme : les priorités du cdH pour lutter contre le radicalisme et le terrorisme

Posté le 26 Novembre 2015 dans Les Communiqués , National


Le Député Georges Dallemagne représentera le cdH au sein de la Commission spéciale terrorisme qui se réunira ce jeudi 26 novembre. 


Pour le cdH, la priorité est la mise en place d’un comité de pilotage global, coordonné et efficace, entre le Fédéral et les entités fédérées. Ce comité devra travailler sur les  volets de la radicalisation : la prévention, la détection et la sanction.

La gestion des returnees constitue également une priorité. Nous souhaitons qu’un sas systématique soit mis en place pour chaque returnee qu’il ait participé ou non à des activités de guerre ou de terreur. Il n’est, en effet, pas acceptable que ces personnes ayant éventuellement combattu se promènent librement dans la nature.

Il est primordial que les services de renseignements disposent des moyens technologiques et humains indispensables à leur bon fonctionnement. Le renforcement de l’échange d’informations entre services européens doit également être une priorité afin de pouvoir disposer d’une réelle capacité de services de renseignements à ce niveau.

En outre, le cdH demandera que soient remises en question nos relations diplomatiques avec les pays exportateurs de terroristes.

Enfin, la lutte contre le financement du terrorisme doit être fortement intensifiée.

Le cdH avait déposé des propositions pour lutter contre le radicalisme avant les attentats de Charlie Hebdo en janvier dernier. Nous appelons le gouvernement à s’en saisir afin de ne plus perdre de temps.

La lutte contre le radicalisme et le terrorisme exige que la majorité dépasse elle aussi les clivages politiques, il en va du bien-être et de la sécurité de tous les citoyens.