Création d’un fonds d’aide aux victimes du Softenon : une avancée réclamée par le cdH depuis 2010, enfin !

Posté le 27 Novembre 2018 dans Les Communiqués , Chambre , Santé/Recherche


Enfin ! La ministre De Block annonce la création d’un fonds d’aide aux victimes du Softenon. Catherine Fonck, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre, salue cette décision pour laquelle elle se mobilise depuis 2010. La députée humaniste avait d’ailleurs déposé une proposition de résolution en la matière à la Chambre.


Il est temps que la Belgique reconnaisse la situation spécifique des victimes de ce médicament qui souffrent d’handicaps graves et de vieillissement prématuré. Ce fonds d’indemnisation, avec un financement adéquat et suffisant d’aide et de prise en charge des victimes pour améliorer leur quotidien, doit également comprendre des mesures concrètes de soutien à leurs aidants proches.

Cependant, Catherine Fonck déplore que la ministre ait décidé de se pourvoir en cassation contre la décision du 22 février 2018 de la Cour d’Appel de Bruxelles. Elle lance ainsi une nouvelle fois le message que la responsabilité de l’Etat n’est pas engagée. La députée cdH appelle la ministre à déposer les armes et à plutôt concrétiser très rapidement des avancées pour les victimes

Enfin, la députée cdH presse le gouvernement à aller plus loin et à prendre des mesures afin de maximiser la prévention des risques tératogènes suite à la prise de médicaments durant la grossesse. A ce titre, Catherine Fonck rappelle sa proposition visant à apposer un logo de mise en garde pour les femmes enceintes sur les médicaments tératogènes pouvant conduire à des malformations chez l’enfant à naître.