Crise des réfugiés : le cdH s’étonne que Theo Francken soit toujours en place, mais bon…

Posté le 10 Septembre 2015 dans Les Communiqués , National


A l’heure où certains réclament la démission de Théo Francken, le cdH s’étonne qu’il soit toujours en place. Le Secrétaire d’Etat N-VA termine sa première année dans ce Gouvernement comme il l’a commencée : avec des outrances et une attitude méprisante.


Le cdH regrette que le Premier ministre se soit trompé en affirmant - en octobre 2014 - que ça n’arriverait plus, que ce serait la dernière fois. 

La présence de Théo Francken dans le Gouvernement fédéral continue de toute évidence à poser problème. Elle entache gravement et inutilement l’action de la Belgique. Bien plus que le mini-recadrage de Theo Francken par le Ministre des Affaires étrangères, le cdH demande au Premier Ministre de prendre ses responsabilités et de coordonner l’action du fédéral.

La crise actuelle mérite mieux qu’un état de panique guidé par des soucis électoralistes, des messages à l’emporte-pièce et une action désordonnée.

Cet après-midi, en Commission de l’Intérieur de la Chambre, la Députée Vanessa Matz demandera, vu l’absence du Premier Minsitre, au Secrétaire d’état Theo Francken de revenir à l’essentiel : coordonner le travail entre les différents acteurs (fédéral, entités fédérées, secteur associatif…), soutenir financièrement les communes et les CPAS… 

Le Député Georges Dallemagne rappellera l’urgence absolue d’agir concrètement sur place, via notamment une coalition militaire internationale, afin de garantir la stabilité qui devra permettre, à terme, un retour en toute sécurité des migrants qui ont fui la terreur. Il plaidera également pour la mise en place d’un premier traitement des dossiers dans les pays de premier accueil ainsi que pour l’accueil des réfugiés en séjour provisoire par le biais de visas humanitaires.