Elections en République Démocratique du Congo : Georges Dallemagne réclame plus de fermeté de la Belgique

Posté le 5 Octobre 2016 dans Les Communiqués , International


Georges Dallemagne, député fédéral, demande au Ministre des Affaires étrangères de faire preuve de la plus grande fermeté à l’égard des autorités congolaises afin que celles-ci mettent tout en œuvre pour organiser des élections dans les plus brefs délais.


Pour rappel, la Chambre a voté en juillet dernier, à une très large majorité, une résolution relative aux élections présidentielles en RDC incluant, à la demande de Georges Dallemagne, la possibilité de sanctions ciblées à l’encontre des responsables d’éventuelles actions de répression violente ou de détournement du processus électoral et de sanctions politiques (gel de notre coopération bilatérale directe).

Georges Dallemagne demande à ce que le Ministre Reynders s’appuie pleinement sur cette résolution. Il plaide également pour :

que la Belgique adopte un train de sanctions ciblées immédiates à l’égard des responsables des répressions violentes du 19 septembre (gel des avoirs, interdiction de séjour en Belgique, soutien d’une enquête internationale diligentée par l’ONU) ;

  • la suspension immédiate de notre partenariat avec l’armée congolaise au vu de la répression violente de ces dernières semaines ;
  • exigence du respect par les autorités congolaises de la Constitution congolaise qui prévoit la fin du mandat de l’actuel président le 19 décembre prochain et donc la mise en place d’une autorité politique provisoire avant la convocation d’élections. Celles-ci doivent impérativement avoir lieu dans les plus brefs délais et au plus tard pour l’été 2017 ;
  • le gel de la coopération bilatérale directe à partir du 1er janvier 2017 et la réorientation de celle-ci au profit de la société civile congolaise notamment en faveur des libertés fondamentales de la démocratie, des Droits de l’Homme et de la lutte contre la violence.

Pour le cdH, notre pays doit s’impliquer davantage afin d’enrayer l’escalade de violence qui est occupée de s’installer en RDC.