Emeutes à Matonge: la plus grande fermeté a été, est et reste de mise

Posté le 19 Décembre 2011 dans Les Communiqués , Région bruxelloise , Sécurité/Police/Justice


Dans la ligne des rencontres et contacts permanents initiés depuis le début de ses fonctions, la Vice-Première ministre, ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, a réuni cette après-midi les autorités concernées par les événements qui ont eu lieu dans le quartier Matonge, à savoir les bourgmestres de Bruxelles et d’Ixelles, responsables de la zone de police de Bruxelles-Ixelles, le chef de corps de cette zone de police, les directeurs opérationnels, le Procureur du Roi de Bruxelles ainsi qu’un représentant du cabinet du Premier ministre.


Lors de cette réunion, la stratégie policière déployée jusqu’à présent par les autorités a été confirmée ainsi que les nouvelles mesures décidées collégialement et annoncées hier visant à garantir la sécurité et notamment à interdire tout rassemblement dans le quartier Matonge. Un dispositif policier très important sera déployé durant toute la semaine pour assurer la sécurité et éviter le déploiement des actes de violence.

La ministre tient à rappeler, une fois encore, son indignation face aux faits de violence, de vandalisme et de dégradation perpétrés ces derniers jours dans le quartier Matonge, ainsi qu’à les condamner de la manière la plus ferme possible. Autant manifester pacifiquement, comme ce fut le cas de la majorité des personnes hier, relève d’une pratique démocratique classique, autant profiter d’une manifestation autorisée pour casser et piller est inadmissible et appelle une réaction policière et judiciaire ferme.