GLYPHOSATE : LE FÉDÉRAL S’ALIGNE ENFIN SUR LES RÉGIONS CARLO DI ANTONIO ET CÉLINE FRÉMAULT DÉPLORENT LE TEMPS PERDU

Posté le 27 Avril 2017 dans Les Communiqués , Région bruxelloise , Région Wallonne


Les Ministres de l’Environnement wallon et bruxellois de l’Environnement, Carlo Di Antonio et Céline Fremault saluent la volonté du Ministre fédéral de l’Agriculture Willy Borsus d’interdire enfin le glyphosate pour les particuliers sur tout le territoire belge. Ce changement soudain de position intervient quelques heures après l’annonce similaire faite par la Ministre flamande Joke Schauvliege.


Les Ministres Céline Fremault et Carlo Di Antonio sont soulagés de voir que les dimensions environnementales et de santé publique sont finalement prises en compte mais déplorent le temps perdu dans un débat où il était important, alors que les études les plus alarmistes se multiplient sur le sujet, d’appliquer depuis longtemps l’évident principe de précaution.

Le glyphosate est la substance active du pesticide bien connu RoundUp de Monsanto. Un produit classifié comme cancérigène probable par l’Agence internationale de recherche sur le cancer de l’OMS que les professionnels et les particuliers utilisent sans toujours utiliser les protections ad hoc et parfois en surdose. Il représente pourtant un réel risque pour la santé humaine et pour l’environnement.

Les Régions n’ont pas attendu le Fédéral

Sur proposition de la Ministre de l’Environnement Céline Fremault, le Gouvernement bruxellois a validé le 14 avril 2016 l’interdiction de l’utilisation de pesticides contenant du glyphosate à Bruxelles. Quant au Ministre Carlo Di Antonio, c’est le 30 mars 2017 que l’interdiction a été validée par le gouvernement wallon.

Les deux Ministres avaient à plusieurs reprises demandé officiellement au Ministre Willy Borsus d’interdire la mise sur le marché du glyphosate.

« Soulagée et satisfaite que le gouvernement fédéral ait enfin pris le principe de précaution au sérieux. Le glyphosate ne doit plus avoir sa place dans les rayons de nos magasins. Il est irresponsable de continuer à mettre en péril la santé des citoyens ! » souligne la Ministre Céline Fremault.

« Faute de position fédérale satisfaisante, la Wallonie avait pris la décision d’interdire, à partir du 1erjuin, l’usage par un public non formé de produits phytopharmaceutiques contenant du glyphosate. Je suis soulagé que le fédéral revienne enfin à la raison. » précise Carlo Di Antonio