Glyphosate : le Gouvernement fédéral ne doit pas attendre l’Europe pour protéger les particuliers !

Posté le 26 Octobre 2017 dans Les Communiqués , National


Ce mercredi 25 octobre 2017, les 28 Etats-membres de l’Union européenne ne sont pas parvenus à une décision quant à l’interdiction de vente de produits contenant du glyphosate.


Vu les risques de ce type de produits pour l’utilisateur, le cdH, par la voix de ses Ministres de l’Environnement et de l’Agriculture, Céline FREMAULT, Carlo DI ANTONIO et René COLLIN, demande au Gouvernement fédéral, et en particulier au Ministre fédéral de l’Agriculture, Denis DUCARME, de prendre une mesure immédiate d’interdiction de vente des produits contenant cette composante pour les particuliers.

Pour les secteurs professionnels, le cdH souhaite un phasing out qui soit négocié avec eux de 3 à 5 ans maximum, afin de mettre en place des mesures alternatives et transitoires durables et respectueuses de l’environnement.

Le cdH insiste également pour que les mêmes règles soient d’application aussi bien pour les produits qui entrent dans le marché européen que pour les producteurs locaux. En effet, il ne serait pas acceptable que la santé des consommateurs soit mise en péril par des produits importés ne répondant pas aux mêmes exigences et que la performance économique de nos producteurs subisse une concurrence déloyale.

La licence d’utilisation du glyphosate doit être supprimée. Il s’agit d’un enjeu de société, de santé publique et d’environnement.

Michel DE LAMOTTE, Député fédéral, interpellera cet après-midi le Ministre à la Chambre des Représentants sur ce sujet.