Hausse de la TVA sur l'électricité et saut d'index : non à la double peine ultra libérale

Posté le 29 Juillet 2015 dans Les Communiqués , National , Emploi/Economie


Le CDH est profondément indigné par les informations qui circulent depuis hier concernant la volonté du Gouvernement fédéral d’organiser un nouveau saut d’index, une manœuvre dont le but est évident : se prémunir des inévitables effets négatifs qu’entraine la mise en œuvre des décisions… du même Gouvernement.


Pour les Humanistes, si le Gouvernement MR-N-VA devait avancer en ce sens, il s’agirait d’une double condamnation pour le pouvoir d'achat des familles, déjà fortement ébranlé par la hausse de la TVA décidée la semaine dernière.

En outre, la hausse de la TVA sur l’électricité à 21% va davantage impacter les familles en Wallonie qu’en Flandre :

Comme le montre le tableau ci-dessus, la hausse de la TVA sur le prix de l'électricité (production et transport) frappe plus durement - + 19 € ! – une Wallonie déjà sujette à des prix de transport et de distribution plus importants, liés à l'étendue de son territoire et la plus grande dispersion de consommateurs moins gourmands.

Le cdH exhorte le Premier ministre à faire preuve d'un minimum de transparence et de respect envers tous les citoyens de ce pays.

Faire passer les familles à la caisse par le biais de la hausse TVA était déjà hautement handicapant, et singulièrement pour les plus fragilisées d’entre elles. Récidiver, par le biais d’un nouveau saut d’index, relèverait de l’acharnement aveugle. Pour le Président du CDH, « le MR ne peut défendre décemment cette double peine pour les travailleurs et pour les familles : hausse du coût d'électricité et saut d'index ».

Plus généralement, le cdH réitère ses plus vives inquiétudes quant à la portée et la mise en œuvre réelles du virage fiscal décidé la semaine dernière. Tandis que persiste l’opacité concernant l’application des quelques bonnes nouvelles, les mauvaises ne cessent, hélas, de croitre et prospérer.

Il est essentiel que le gouvernement, dans son ensemble, se montre plus attentif à la clarté des décisions qu'il prend dans les domaines aussi importants que les salaires, la fiscalité, l'énergie car cette manière de faire – annoncer sans trop de précision puis se déchirer publiquement sur les modalités – pèse lourd sur la confiance des citoyens, des consommateurs, des entreprises.