« HOUSING FIRST » La Wallonie renforce sa politique de lutte contre la pauvreté !

Posté le 13 Mai 2016 dans Les Communiqués , Région Wallonne


A l’initiative de Maxime PREVOT, Ministre wallon de l’Action sociale, le Gouvernement wallon a décidé de pérenniser et de renforcer les actions de réinsertion sociale menées dans le cadre du projet « Housing first » à Liège, Charleroi et Namur. L’objectif vise à permettre à 75 personnes sans domicile fixe de retrouver durablement leur place au sein de la société grâce à un logement accessible et à un accompagnement adéquat.


L’accès à un logement décent et à un loyer abordable constitue un des préalables à une réinsertion sociale durable. Sur base de ce constat, le projet « Housing first », présent dans 8 villes belges dont 3 en Wallonie (Liège, Charleroi et Namur), facilite la réinsertion sociale des personnes sans-abri les plus fragiles en leur permettant un accès rapide à un logement tout en les accompagnant de manière personnalisée. Pour les personnes concernées, qui rappelons-le, bénéficient du revenu d’intégration sociale, les seules conditions requises pour l’accès au logement sont de payer leur loyer et de respecter le contrat de bail.

Initialement développé par le Gouvernement fédéral, ce dernier a décidé de supprimer le projet « Housing first » financé par la Loterie nationale. Ce programme s’inscrivant pleinement dans la volonté wallonne de prise en charge des sans-abris, le Gouvernement wallon a décidé, sur proposition du Ministre de l’Action sociale, Maxime PREVOT, de reprendre le financement pour les trois villes wallonnes.

Ce soutien financier s’exprimera sous la forme de conventions pluriannuelles de trois ans au bénéfice des Relais sociaux des trois villes concernées et s’élèvera à 145.000 € par an et par projet, soit un total de 435.000 € annuels à charge de la Wallonie (120.000 € à charge des crédits du Ministre Maxime PREVOT et 25.000 € à charge de la politique du Logement menée par le Ministre Paul FURLAN).

En contrepartie, chaque projet devra assurer le suivi et l’accompagnement d’au moins 25 personnes, soit un minimumde 75 personnes au niveau wallon, contre 52 actuellement (18 à Liège, 20 à Charleroi et 14 à Namur).

Cette mesure permet de renforcer encore davantage la politique d’accueil des personnes sans-abris menée par le Ministre PREVOT au travers notamment de son Décret « abris de nuit », qui vient d’être adopté au Parlement wallon le 27 avril dernier. Pour rappel, ce décret pérennise le financement des abris de nuit pour qu’ils puissent maintenir leurs activités à long terme et en créée cinq complémentaires afin de garantir une meilleure répartition territoriale.

Le Ministre Maxime Prévot se réjouit de pouvoir compléter l’arsenal wallon de lutte contre la pauvreté avec un projet porteur qui a, par ailleurs, déjà démontré son efficacité, sachant que 93% des bénéficiaires ont réussi à sortir de la rue et à reconstruire leur vie grâce à ce programme.