"Inacceptable que les trains désertent nos campagnes !". Vanessa Matz dépose une proposition de résolution pour interpeller le Gouvernement

Posté le 14 Décembre 2012 dans Les Communiqués , National , Sénat


Soucieuse d'attirer l'attention du gouvernement sur l'avenir ferroviaire de nos régions rurales, la Sénatrice Vanessa MATZ dépose une proposition de résolution relative aux décisions prises récemment par Infrabel.


Lors de son dernier Conseil d'administration du 20 novembre, Infrabel a en effet décidé de ne plus effectuer aucun investissement sur certaines lignes, les vouant à une mort certaine. La ligne 42 Rivage-Gouvy et la ligne 43 Angleur-Marloie seraient directement concernées, suscitant la plus vive inquiétude de la Sénatrice. "C'est un drame pour tous les habitants de la province de Liège et de Luxembourg qui utilisent ces lignes pour se rendre au bureau ou à l'école. Pour ces personnes, le train est bien souvent la seule alternative à la voiture. Sans compter tous les touristes et autres usagers du week-end. Après avoir interpellé le Ministre des Entreprises publiques en séance plénière au Sénat, j’ai décidé de déposer une proposition de résolution pour réaffirmer avec force mon mécontentement" explique Vanessa Matz.

Pour la Sénatrice, c'est le moment opportun d'agir pour défendre les régions à faible densité de population car les semaines à venir s’annoncent décisives. Tout le paysage de la SNCB est appelé à être réformé, que ce soit par la réforme de sa structure, par l’adoption de nouveaux contrats de gestion, par la détermination d’un nouveau plan de transport pour 2013-2030 et enfin, par le plan pluriannuel d’investissement 2013-2025. "Ce plan d'investissement sera sur la table du conseil des Ministres dans les semaines à venir. Nous ne pouvons laisser les trains déserter nos campagnes sans réagir! Diminuer l’offre de trains dans les régions les moins peuplées est une orientation politique qui doit être débattue en Gouvernement et qui ne peut rester aux seules mains d'Infrabel! Comme je le rappelle dans ma résolution, l'Etat est actionnaire majoritaire du groupe SNCB, il a donc son mot à dire dans l'avenir de toutes les lignes ! "

Dans sa proposition, la Sénatrice demande au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour assurer la mission de service public dévolue au groupe SNBC envers ses voyageurs et de tout faire pour conserver une offre ferroviaire suffisante et de qualité dans les régions à faible densité de population.

"J'ai ouvert mon texte à la cosignature de tous les autres partis politiques démocratiques et j'espère bien être suivie! Nous devons créer un front pour exiger qu'un service train digne de ce nom soit maintenu dans nos régions rurales".