Jo CORNU doit être entendu à la Chambre dans les meilleurs délais

Posté le 5 Septembre 2016 dans Les Communiqués , National


Le cdH a pris connaissance des déclarations de Jo CORNU, CEO démissionnaire de la SNCB, au journal TRENDS.


Pour le cdH, Jo CORNU doit être entendu sans délais par la Commission Infrastructures de la Chambre. 

Ces déclarations sont en effet particulièrement interpellantes et remettent en cause directement la politique du Gouvernement fédéral : économies budgétaires majeures qui pénalisent l’activité de la SNCB, absence de contrat de gestion, lenteurs dans les décisions, interventions directes sur l’entreprise et manque de confiance dans ses structures de gestion, retard dans la procédure de recrutement du nouveau CEO, etc. Monsieur CORNU a également évoqué le fait qu’une faillite de la SNCB ne lui semblait pas impossible.

Les déclarations de Jo CORNU sont d’autant plus inquiétantes qu’elles interviennent dans un secteur crucial pour l’avenir, compte tenu de l’impact sur les navetteurs et les travailleurs de l’entreprise. Elle justifie que monsieur CORNU soit entendu dans les plus brefs délais pour identifier pour quelle raison un CEO démissionnaire discrédite l’entreprise qu’il a lui-même dirigée pendant 3 ans ainsi que son autorité de tutelle à savoir le gouvernement fédéral.