Joëlle Milquet salue avec enthousiasme l'attribution du prix Nobel de la paix à trois femmes au service de la paix

Posté le 7 Octobre 2011 dans Les Communiqués , National


Les Libériennes Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee ainsi que la Yéménite Tawakkul Karman ont consacré toute leur vie au service de la paix, de la liberté et de la cause des femmes dans des pays ravagés par la misère, la guerre et la dictature. La Vice-Première ministre, ministre de l’Emploi et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, se réjouit particulièrement que le comité du prix Nobel de la paix ait décidé d’honorer aujourd’hui ces femmes exceptionnelles en leur consacrant leur prestigieux prix.


Les lauréates libériennes, Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee, ont sorti leur pays du cycle infernal de la guerre civile, de la violence extrême et des atteintes brutales aux droits de l’Homme - et des femmes en particulier - grâce à leur détermination, leur courage et leur humanité. Elle ont sauvé un pays, le Libéria, qui avait sombré dans le chaos et le massacre de plus de 250.000 personnes. Elles ont rendu l’espoir à des millions de personnes et ont démontré qu’un pays, s’il est porté par des responsables politiques engagés au service de leur population, peut renaître des pires cauchemars.

Tawakkul Karman, militante féministe et figure emblématique du soulèvement populaire yéménite est une des grandes actrices et inspiratrices du Printemps arabe. Elle est la première femme arabe à recevoir la prestigieuse récompense. Elle a donné sa voix de journaliste à toutes celles et ceux qui se sont battus pour le Printemps arabe, pour le droit des femmes, pour la démocratie et les Droits de l’Homme. Pour Joëlle Milquet, elle mérite aussi toute notre reconnaissance pour avoir fait progresser des combats et des valeurs auxquels les Européens tiennent tant. Puisse l’attribution du prix Nobel de la paix à Tawakkul Karman accélérer l’établissement de la démocratie et des libertés publiques, non seulement au Yémen mais aussi en Syrie et dans tous les pays où les peuples aspirent à vivre librement.