La N-VA met le gouvernement belge en danger sur la question de la Catalogne

Posté le 12 Janvier 2016 dans Les Communiqués , National


Le cdH dénonce une nouvelle fois le nationalisme dont font preuve les représentants de la N-VA, même s’ils sont ministres fédéraux. 


Selon le journal De Morgen, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon aurait menacé de faire tomber le gouvernement MR/N-VA sur la question de la reconnaissance de la Catalogne. Pour le ministre flamand, si la Belgique est confrontée à la question de l’indépendance des Catalans, elle devra y accéder, sans autre choix de réponse. Il s’agit, selon lui, d’une question de crédibilité. 

Pour le cdH, cette attitude est inacceptable à double titre. 

Jan Jambon utilise le levier espagnol pour ouvrir la porte belge de l’indépendance, rappelant ainsi que son parti souhaite la fin de la Belgique. 

Deuxièmement, l’Union européenne compte 28 membres, pas 29. La reconnaissance de l’indépendance d’une région ne peut être le fait que d’un consensus de l’ensemble des états membres, en ce compris le pays auquel appartient la région concernée - l’Espagne dans le cas de la Catalogne. C’est donc le fruit d’un long processus démocratique qui doit récolter l’adhésion de tous. Les rêves indépendantistes sont à ce prix… y compris ceux de Jan Jambon et de ses collègues de la N-VA. 

Pour le cdH, il est inadmissible que la N-VA – contrairement à ses engagements et sous un prétexte international - réinjecte du fiel communautaire pour déstabiliser le pays.