La pauvreté nous concerne tous: luttons efficacement !

Posté le 14 Octobre 2011 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles


Le développement socioéconomique ne va pas toujours de pair avec le bien-être de l’ensemble de la population, et notamment en ce qui concerne ses composantes les plus fragilisées. La lutte contre la pauvreté reste malheureusement d’actualité que ce soit au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’échelle nationale ou pour l’ensemble de nos voisins européens.


A l’occasion de la journée internationale de l’élimination de la pauvreté et dans la lignée de leurs interventions passées, deux députés du groupe cdH, André du Bus et Marc Elsen, interpelleront les ministres compétents, afin d’insister sur la nécessité d’améliorer les mesures de lutte contre la pauvreté principalement en matière de santé et d’aide à la jeunesse.

André du Bus souligne que la politique de santé préventive n’atteint que difficilement le public précarisé alors que ce dernier doit faire l’objet d’une attention particulière. Les canaux classiques de l’information et de la sensibilisation (affiches, sites Internet, messages radio…) apparaissent comme insuffisants, voire inadéquats, face au public visé.

André du Bus proposera qu’à côté du travail réalisé par des associations ou services publicsdestinés à lutter globalement contre la pauvreté, l’on puisse investir les structures de proximité en contact direct avec ce public (Banques alimentaires, Restos du cœur, Maisons médicales, …) comme canaux d’information et de sensibilisation privilégiés.

Marc Elsen fera quant à lui le point sur la problématique de l’autonomie financière des jeunes en difficulté pour lesquels les services d’Aide à la jeunesse de la FWB développent différentes mesures de soutien. Des mesures concrètes et rapides pour des jeunes se trouvant en situation de précarité financière sont-elles envisagées par la Ministre compétente ? Il interrogera en particulier la ministre sur les possibilités d’augmenter les montants mis à disposition des jeunes relevant de l’Aide à la jeunesse, pour assumer leurs obligations et besoins primaires, tels que le paiement de leur loyer, leur entretien…

Pour le groupe cdH, il est primordial que des politiques publiques volontaristes et durables soient mises en œuvre afin d’apporter un soutien efficace et de donner aux populations plus fragilisées les moyens de vivre une vie personnelle, familiale et sociale équilibrée, épanouissante et décente.