Les familles: au coeur de l'action du cdH

Posté le 25 Octobre 2013 dans Les Communiqués , National , Evènement , Logement/Aménagement


A l’occasion du 1er Salon des Familles, qui aura lieu ces samedi 26 et dimanche 27 octobre à Marche-en-Famenne, le cdH invite les familles à déposer leurs propositions pour améliorer leur quotidien sur le stand du cdH.


Les familles sont au centre des priorités des démocrates humanistes. Davantage qu’un engagement, les familles sont au cœur de l’action du cdH. L’ensemble des mandataires cdH (Ministres, Parlementaires, Bourgmestres, Echevins, Conseillers …) travaillent, au quotidien, pour améliorer la qualité de vie des familles. De récentes mesures ont été prises grâce à leur détermination comme, par exemple en 2012, l’allongement du congé parental à 4 mois, l’assouplissement du recours au congé pour assistance à un membre malade de la famille, la création du Tribunal de la famille et de la jeunesse, …

Afin que notre programme soit le plus fort possible pour répondre encore mieux aux besoins des familles, le cdH invite l’ensemble des parents et des enfants à déposer leurs propositions pour améliorer leur quotidien dans une « boîte à idées » qui sera disposée sur le stand du cdH du Salon des Familles. L’objectif de cette opération est de nourrir notre réflexion. Cette action s’inscrit dans l’opération « IDéesH » du cdH. Il s’agit d’une grande campagne de récolte d’idées et de recommandations innovantes qui serviront à alimenter notre action politique. Ces idées doivent faire progresser l’évolution de notre société vers un développement humain et contribuer à la croissance de la qualité de vie. Citoyens, professionnels, tout le monde est invité à soumettre des propositions nouvelles et concrètes.

A cette occasion, Benoît LUTGEN, le Président du cdH, lance également une brochure qui annonce 5 des priorités des démocrates humanistes pour les familles (brochure en annexe).

1.   Développer un accueil extrascolaire de qualité. Aujourd’hui, trop de parents ne parviennent que difficilement à conjuguer leur activité professionnelle avec leur vie de famille. L’heure de la fin des cours ne coïncidant pas avec les horaires des parents, les enfants sont souvent amenés à rester dans des garderies scolaires. Certaines garderies développent déjà de réels projets pédagogiques pour l’accompagnement des enfants. Pour le cdH, cet accueil extrascolaire de qualité devrait être généralisé.

2.   Reconnaître pleinement les accueillantes conventionnées. Les accueillantes permettent chaque jour d’accueillir des milliers d’enfants, avec un coût pour les autorités inférieur à celui des crèches. Il est temps de reconnaître pleinement leur rôle et de leur octroyer un statut à part entière.

3.   Accroître le nombre et diversifier les types d’accueil de la petite enfance. Les besoins des familles en matière d’accueil ont évolué et se sont diversifiés. Il s’agit donc de développer des types d’accueil (haltes accueil, accueil d’urgence, maisons de l’enfance et de la famille, etc.) répondant aux nouveaux besoins des familles tout en veillant à leur accessibilité.

4.   Aider davantage les parents pour l’éducation de leurs enfants. Les parents ont plus que jamais besoin d’avoir des réponses concrètes à leurs questions sur l’éducation et les soins de leurs enfants. Il faut poursuivre le développement d’une politique ambitieuse de soutien à la parentalité et soutenir les initiatives, dont celle de créer des lieux de rencontres parents-enfants ou encore l’apport de supports didactiques à l’égard des parents illettrés.

5.   Assurer une prévention médico-sociale systématique auprès des enfants et des futures mères. Accessibles à tous, les consultations de l’ONE destinées aux futures mères et aux enfants assurent un service universel et jouent un rôle essentiel en termes de prévention médico-sociale qu’il convient de maintenir. Notre priorité : accroître l’accessibilité de ces consultations prénatales pour enfants dans les zones précarisées ou moins desservies.

Afin d’améliorer la qualité de vie des familles, le cdH a permis que de nombreuses mesures soient mises en place ces dernières années. Dans la brochure, sont notamment présentés les acquis cdH suivants :

·         Le congé parental a été allongé à 4 mois en 2012. Une aide à tous les parents pour mieux concilier vie professionnelle et vie familiale !

·         Le nombre de places d’accueil de la petite enfance va augmenter de 16.000 places (13.000 places subventionnées et 3.000 places non subventionnées) d’ici 2022 dans le cadre du plan Cigogne 3, et ce grâce à l’action conjuguée des Régions et de la Communauté.

·         La taille de la famille a été prise en compte dans le cadre de la nouvelle tarification de l’électricité. La part gratuite d’électricité augmentera avec la taille de la famille : de 400 kWh gratuits pour un isolé, on passera à 500 kWh gratuits pour les couples avec ou sans enfant, puis 600 kWh gratuits avec 2 enfants, 700 kWh gratuits avec 3 enfants et à 800 kWh gratuits pour les familles composées d’au moins 6 personnes. Des mesures de protection ont également été prévues pour les familles nombreuses qui verraient leur facture augmenter de plus de 10 %.

·         Durant la dernière législature, le nombre d’enseignants a augmenté de 1 500 enseignants en 4 ans ! Grâce à cet apport supplémentaire dans un contexte budgétaire difficile, les enfants bénéficient d’un meilleur encadrement et accompagnement au sein de leur école.

·         Les allocations familiales seront dès 2014 alignées entre les salariés et les indépendants. Le cdH portait depuis longtemps la revendication que « un enfant = un enfant ». Dans le futur, les enfants ne seront donc plus pénalisés en fonction de la situation professionnelle de leurs parents.

·         Le recours au congé pour assistance à un membre malade de la famille a été assoupli. Ce congé peut être utilisé lors d’une suspension complète pour assister un enfant mineur gravement malade et hospitalisé. Il est désormais possible de prendre congé pour une semaine alors qu’auparavant, le congé ne pouvait être que d’un mois minimum.

·         Le Tribunal de la famille et de la jeunesse est sur les rails ! Ce tribunal créé au sein du tribunal de première instance permettra, pour les affaires civiles, de traiter tous les contentieux liés à la famille auprès d’un seul juge de la famille avec un seul dossier plutôt que de disperser les affaires auprès d’instances judiciaires différentes. Ce tribunal assurera, dès la rentrée judiciaire de 2014, plus d’accessibilité, de cohérence, de continuité, de simplification et d’humanité pour les familles lors d’un passage obligé par la justice. Les modes de règlement à l’amiable seront encouragés.

·         La réduction fiscale du précompte immobilier est désormais étendue, en Wallonie, aux deux parents séparés en cas de garde alternée égalitaire des enfants.