Les Sénateurs du cdH

Posté le 2 Juillet 2014 dans Les Communiqués , National , Sénat


Ce mercredi 2 juillet, Benoît LUTGEN, Président du cdH, a annoncé les noms des 4 Sénateurs du parti humaniste :

 

  • François DESQUESNES est désigné par le Parlement wallon ;
  • Véronique WAROUX et Bertin MAMPAKA sont désignés par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  • Christophe BASTIN sera désigné Sénateur coopté.

Dans la phase d’élaboration des accords de majorité, François DESQUESNES a accepté à titre temporaire la fonction de Chef de groupe cdH au Sénat.

Les Sénateurs des entités fédérées prêteront serment ce jeudi 3 juillet 2014.

Le Sénateur coopté prêtera serment prochainement.

Voici un bref portrait de l’ensemble de l’équipe cdH au Sénat. 

 

François DESQUESNES

François DESQUESNES, marié et papa de trois filles, est né le 3 mai 1971 à Ath.

Juriste de formation, il s’est très tôt impliqué dans plusieurs associations sonégiennes puis régionales qui le conduisent naturellement à s’engager en politique.

En octobre 2000, il devient Conseiller communal à Soignies, puis Chef de groupe au Conseil communal en 2006. Enfin, en 2012, il mène une liste d’ouverture qui gagne les élections et s’impose comme la 2ème force politique à Soignies. Sa carrière professionnelle, il l’entame au service du développement touristique de la Wallonie. En 2004, il rejoint le Cabinet du nouveau Ministre wallon du Tourisme, Benoît LUTGEN. Leur collaboration s’est poursuivie : François DESQUESNES devient son Chef de cabinet-adjoint en charge de l’Agriculture, une matière de prédilection pour le Sonégien qui y retrouve ses racines rurales. En 2009, il devient son Chef de Cabinet et endosse de nouvelles compétences, notamment celle des Travaux publics et la mise en place du Plan Routes. Fin 2011, il fait le grand saut avec Benoît LUTGEN à la présidence du cdH et devient le « sherpa » des Démocrates-humanistes notamment lors des négociations du volet socio-économique du Gouvernement fédéral.

François DESQUESNES souhaite porter haut et fort les valeurs humanistes, celle d’un équilibre entre l’individu et la société : le soutien aux plus fragiles, aux acteurs de l’éducation et à ceux qui entreprennent.  Il veut aussi être le porte-voix de sa région, celle du Centre-Soignies, qui doit se forger un nouveau destin.

Véronique WAROUX

Arrivée en politique en 2006 sur une liste électorale indépendante, puis au Collège de sa Ville de Péruwelz, Véronique WAROUX s’est tout de suite prise de passion pour la fonction d’Echevine des travaux publics, de l’urbanisme et de l’environnement.

Nourrie par des formations notamment de l’Union des Villes et Communes de Wallonie et de la DGO2 (Mobilité), par des voyages d’études et imprégnée de méthodes venues du secteur privé, puisqu’elle est Ingénieur civil de formation, Véronique WAROUX a développé une série de projets originaux avec une équipe technique jeune et motivée : création du Service Urbanisme-Travaux-Environnement, suivi de chantiers difficiles comme la Grand-Place, création de la Charte Quartiers Durables, règlements spécifiques urbanistiques, opération Pull Au Vert et soirées thématiques Environnement,…

Conseillère communale depuis 2012, il tarde à cette maman de s’investir sur des thématiques qui lui tiennent à cœur et qui sont en connexions directes entre la Région et les communes : Aménagement du Territoire et Urbanisme, Environnement, Mobilité, … le tout pour la préservation de la qualité de vie de nos enfants.

Bertin MAMPAKA

Bertin MAMPAKA, marié et papa de deux enfants, est né le 6 avril 1957 à Kinshasa.

Il arrive en Belgique en 1979 pour mener des études universitaires. En 1982, il décroche son diplôme de conseiller fiscal à la Haute École de la Communauté française du Hainaut et poursuit ensuite ses études par une licence et une agrégation en sciences économiques de l’Université Mons-Hainaut.

Il se lance en politique en 1990 en endossant la fonction de Vice-Président de la représentation du PDSC (Parti Démocrate Social-Chrétien du Congo) pour le Benelux jusqu’en 1993. C’est également en 1993 qu’il entame sa carrière de professeur d’économie à la Haute École de la Communauté française du Hainaut.

Après avoir été élu en octobre 2000 conseiller communal à la Ville de Bruxelles et désigné conseiller de police, il devient 4 ans plus tard Échevin des Sports, de la Propreté Publique et des Propriétés Communales. Quelques jours après, le 29 juin 2004, il rejoint les bancs du Parlement bruxellois, comme député. En 2006, lors des élections communales, Bertin MAMPAKA, champion des voix de préférence, triple presque son score personnel. Il est Échevin pour la seconde fois.

En 2009, il renouvelle également son mandat de député bruxellois et devient 1er Secrétaire au Parlement bruxellois. Le 19 octobre 2011, il devient Vice-Président du Parlement bruxellois. Le 12 mars 2013, il prête serment comme député à la Fédération Wallonie-Bruxelles où il continue à suivre une de ses matières de prédilection, le sport, en étant membre effectif  de la Commission des Finances, de la Comptabilité, du Budget et du sport. De 2013 à 2014, il siège également dans la Haute assemblée en tant que sénateur de communauté, où il suit la Commission des Finances et des Affaires économiques.

Christophe BASTIN

Christophe BASTIN, en couple et père de deux enfants, est né à Dinant le 29 décembre 1968.

Professionnellement actif dans le domaine bancaire, Christophe BASTIN s’est très rapidement investi dans les comités de jeunesse et clubs sportifs de sa région.

Entre 1994 et 2012, il est élu à quatre reprises au conseil communal d’Onhaye. Lors de ses deux premiers mandats, Christophe BASTIN occupe un poste d’échevin. Depuis 2006, il est Bourgmestre d’Onhaye. Suppléant de Maxime PREVOT à la Chambre, Christophe BASTIN prête serment comme Député fédéral, à Bruxelles en juillet 2010.

Ses principales sphères d’investissement sont le développement rural, le développement économique au service de l’humain, la politique sociale et la mobilité.