MOINS DE TUES SUR LES ROUTES WALLONNES

Posté le 23 Décembre 2014 dans Les Communiqués , Région Wallonne


Maxime PREVOT, Ministre wallon en charge de la Sécurité Routière, a pris connaissance du baromètre des neuf premiers mois de 2014 de l’Institut Belge de la Sécurité Routière. Selon ce rapport, le nombre de victimes de la route continue à baisser en Wallonie.

Les derniers chiffres émanant de l’IBSR témoignent d’une diminution du nombre de tués en Région wallonne (-7.8%) alors que ce nombre augmente en Flandre (+8.8%). Quant au nombre de blessés et d’accidents corporels, il suit globalement la même évolution en Wallonie qu’ailleurs.
 

Région

Nombre de blessés

Nombre d’accidents corporels

Nombre de tués

Flandre

+2.5%

+2.8%

+8.8%

Bruxelles

+4.0%

+3.9%

-36.8% *

Wallonie

+3.1%

+2.6%

-7.8%

Pourcentage pour Bruxelles toujours fortement variable puisque se référant à un nombre très réduit de tués sur son petit territoire et lié également à ses caractéristiques propres de circulation routière.

Maxime PREVOT tient à souligner que la Wallonie se démarque une nouvelle fois des autres régions en atteignant le nombre le plus faible de tués jamais enregistré pour les neuf premiers mois de l’année 2014 (-16 tués en Région wallonne et +21 en Flandre). Le nouveau baromètre de l’IBSR révèle également une nette diminution des motards tués en Wallonie (-23,8%).

Il y a cinq ans, la Wallonie était à la traîne tandis que la Flandre était montrée en exemple. Aujourd’hui, la Wallonie a inversé la tendance et ces résultats sont la preuve que les mesures mises en place portent leurs fruits.

Face à ces nouveaux résultats, le Ministre de la Sécurité Routière confirme sa volonté et celle du Gouvernement de continuer le travail entrepris. Maxime PREVOT entend mettre en œuvre des dispositifs de prévention mais également de répression lorsque cela s’avère utile. Il souhaite notamment donner priorité au traitement des obstacles latéraux sur les voiries où la vitesse est supérieure à 50 km/h, à favoriser la création de campagnes de sensibilisation et à concentrer l’installation de nouveaux radars en Wallonie sur les routes les plus accidentogènes.

Pour rappel, l’objectif est de réduire à 200 le nombre de victimes sur les routes wallonnes d’ici 2020. Il s’agit d’un combat de tous les jours car chaque victime de la route est une victime de trop.