NON à l'électricité plus chère pour les familles !

Posté le 18 Février 2013 dans Les Communiqués , National


Benoît LUTGEN, Président du cdH, et l'ensemble du parti humaniste réuni en bureau politique, ce lundi 18 février, sont très étonnés par le nouvel effet d’annonce du Ministre Jean-Marc NOLLET. En promettant la « gratuité » des 500 premiers KW/h, le Ministre écolo disjoncte en oubliant de dire que sa proposition fera notamment gonfler la facture d’électricité des familles (celles-ci étant forcément de plus gros consommateurs). Le cdH y est radicalement opposé.


Cette annonce n'a jamais été décidée par le Gouvernement wallon ni concertée avec les secteurs concernés. Comment imaginer qu’au final tous les ménages wallons vont y gagner ?

Par contre, pour Benoît LUTGEN, il est primordial et urgent que le mécanisme des certificats verts soit revu afin d’éviter les effets pervers connus : le creusement des inégalités, les situations de rentes excessives et de spéculation, les coûts supplémentaires pour les consommateurs, la perte de la compétitivité des entreprises…

Pour le cdH, toute réforme du système des prix de l’électricité et des incitants à la production d’énergie renouvelable doit respecter plusieurs balises fondamentales :

1. la composition de chaque famille : un ménage avec 2 ou 3 enfants ne peut être défavorisé par rapport à une personne qui vit seule. 

2. la situation de chaque logement : certaines habitations ont accès à des sources d’énergie variées, d’autres sont entièrement tributaires de l’électricité. C’est le cas notamment de certains logements sociaux ou d’appartements en ville.

3. le soutien aux énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien,…) : il doit être incitatif mais ne peut générer des rendements financiers démesurés, car ce sont toujours les consommateurs, particuliers et entreprises, qui payent l’addition.

4. la responsabilisation des consommateurs : si le cdH est favorable à une progressivité des prix de l’électricité, la gratuité pour les 500 premiers KW/h est déresponsabilisante et n’est pas en soi de nature à favoriser la diminution de consommation électrique.

Le cdH demande donc à Jean-Marc Nollet qu'il dépose sur la table du Gouvernement wallon une réforme qui prenne en compte les balises du cdH et qui soit accompagnée d'un scénario tarifaire complet permettant de mesurer l’impact des réformes des certificats verts, du soutien au photovoltaïque...