Nouveau report de la date de finalisation du RER : après les effets d’annonce, il faut désormais des actes !

Posté le 29 Janvier 2017 dans Les Communiqués , National


Catherine Fonck, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre, dénonce le nouveau report de la date de mise en service du RER annoncée maintenant pour 2028, suite à un rapport de la Cour des Comptes indiquant qu’il manque 800 millions pour finaliser le RER. Pire, selon le ministre de la Mobilité, ce montant pourrait atteindre 1,1 milliards.


Alors même que le RER est déjà finalisé du côté flamand, les lignes vers Nivelles et vers Ottignies ne progressent guère.

La députée humaniste plaide pour que la clé d’investissements actuelle (60% pour la Flandre, 40% pour la Wallonie) soit respectée mais pas de manière annuelle. En effet, pouvoir se projeter sur du plus long terme en ne devant respecter cet équilibre que sur plusieurs années pourrait donner un coup d’accélérateur aux travaux du RER et ainsi permettre de faire enfin avancer ce dossier attendu par de nombreux navetteurs. Or, cette demande essuie encore et toujours les refus des partis flamands de la majorité qui exigent ce strict respect annuel, ce qui condamne le RER wallon à des reports permanents.

Le Premier ministre avait fait sa rentrée en annonçant un pacte national d’investissements. Cinq mois, plus tard, force est de constater que rien de concret n’en est encore sorti. Pour Catherine Fonck, la mobilité et singulièrement la finalisation du RER doivent faire partie intégrante de ce pacte d’investissements. Si cette finalisation est réellement une priorité pour ce gouvernement, comme le clamait le ministre de la Mobilité lors de son arrivée en avril 2016, il faut maintenant poser des actes.

Catherine Fonck interrogera le ministre à ce sujet dans les prochains jours à la Chambre.