Nouveaux logements touristiques : Un cadre législatif léger pour développer le tourisme en Wallonie

Posté le 16 Mars 2016 dans Les Communiqués , Région Wallonne


François DESQUESNES a annoncé en séance plénière, via une déclaration d’intérêt régional, le dépôt d’une proposition de décret modifiant le code wallon du tourisme et relative aux hébergements particuliers mis en location touristique via des plateformes communautaires de type Airbnb ou Guesttoguest.


Via les nombreuses plateformes communautaires, il est aujourd’hui aisé pour tout particulier de proposer son habitation ou l’une ou l’autre de ses chambres à la location touristique. En Wallonie, ces sites ou applications proposent des milliers de nouvelles solutions d’hébergement aux touristes du monde entier.

Pour assurer le meilleur développement de cette nouvelle offre en Wallonie, la détermination d’un cadre règlementaire apparaît indispensable. C’est pourquoi François DESQUESNES, Marie-Martine SCHYNS, Isabelle MOINNET, Mathilde VANDORPE, Savine MOUCHERON et Marie-Dominique SIMONET proposent de fixer un cadre léger permettant à la fois le développement de l’offre tout en veillant à assurer une concurrence loyale par rapport à l’offre d’hébergement touristique qui existe et est encadrée par la législation wallonne.

Pour les auteurs de la présente proposition, l’échange entre personnes de leur habitation personnes pendant les périodes de vacances ou lors d’un week-end doit être distingué d’une mise en location touristique. Il est proposé d‘établir que l’échange de son habitation à des fins privées ne soit pas considéré comme la location d’un hébergement touristique pour autant que cela ne concerne pas une période de plus de 30 jours par an. De la sorte, les personnes concernées ne seront soumises à aucune obligation dans le cadre de la législation régionale du tourisme.

Au contraire des formules d’échanges d’habitation, les mises en location – occasionnelles, saisonnières ou régulière – de logements à des fins touristiques constituent une activité lucrative à part entière, très similaire à celle des hébergements reconnus par la Wallonie. Cette offre nécessite dès lors un cadre règlementaire pour donner des garanties de qualité minimale aux touristes faisant appel à ce type d’hébergement, de façon à concourir aux efforts de qualité entrepris par la Wallonie et l’ensemble des opérateurs touristiques wallons.

Pour les députés cdH, l’objectif poursuivi par cette proposition de décret est de simplifier le cadre législatif qui régit ces hébergements afin de développer l’offre touristique en Wallonie.