Par-delà la mémoire et l’émotion, restons unis dans l’action !

Posté le 21 Mars 2017 dans Les Communiqués , National


Ce 22 mars est une journée de recueillement et de deuil.


La Nation se tient aux côtés des victimes et de leurs proches. Elle fait siennes leurs souffrances que les mots ne peuvent décrire.

Aussi forte et sincère que soit notre compassion, elle ne suffit pas. Elle ne remplace pas l’action.

Nous poursuivrons sans relâche nos efforts pour soutenir les victimes.L'Etat leur doit son secours entier et permanent. Cet engagement est solennel et sans concession.

Parce que nul ne peut accepter qu’aux souffrances s’ajoute la cruelle bureaucratie, le cdH a déposé une proposition de Loi créant un statut de victimes d’actes de guerre ou de terrorisme.

Directement octroyé par le Parlement, ce statut entrainerait aussitôt l’octroi d’une indemnité forfaitaire directe et rapide ainsi que la prise en charge complète de l’ensemble des soins nécessaires.

L’adoption d’une telle loi revêt une urgence extrême. Elle permettrait de soulager concrètement les victimes actuelles, et éviter qu’à l’avenir d’autres doivent traverser les mêmes épreuves.

Nous mettrons tout en œuvre pour réunir rapidement le plus large consensus autour de cette proposition. Humanistes, nous entendons défendre la dignité et l’intégrité de chaque être humain. Alors que la Société s’enfonce dans une polarisation inquiétante, il est crucial de vaincre les semeurs de haine.

Nous combattrons sans relâche en faveur d’une citoyenneté inclusive fondée sur les valeurs fondamentales de l'Union européenne, qui constituent le socle de notre projet à tous : l’égalité homme-femme, la lutte contre toute forme d’exclusion ainsi que contre la xénophobie, la protection de chacun. 

Notre attachement à la sécurité et à la protection de chaque citoyen n’est pas moins intense.

Forts des travaux de la Commission d’enquête consacrée aux attentats du 22 mars, nous espérons voir les responsables politiques avancer unis autour de cette même détermination !