Première trilatérale Milquet-Valls-Opstelten: lancement d'un nouveau programme d'action pour intensifier la collaboration dans la lutte contre la criminalité transfrontalière

Posté le 28 Février 2014 dans Les Communiqués , National , Europe , International , Sécurité/Police/Justice


Lors de la première trilatérale, aujourd’hui à Rotterdam, entre la Vice-Première, ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des Chances, Joëlle Milquet, et ses homologues, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, et le ministre hollandais de la Sécurité et de la Justice, Ivo Opstelten, il a été conclu d’élaborer un programme d’action pour intensifier la collaboration déjà existante entre les trois pays dans le secteur de la criminalité grave ou organisée transfrontalière.


Un des objectifs de la rencontre pour la ministre belge de l’Intérieur était notamment d’insister sur le besoin de s’accorder une plus grande assistance réciproque dans les enquêtes d’envergure visant les responsables des organisations criminelles afin de démanteler celles-ci et ne pas seulement s’attaquer aux autres composantes, comme les revendeurs, les drugrunners, etc. Ce message a été entendu et les trois ministres se sont engagés dans ce sens.

Le programme d’action portera en particulier sur les différentes facettes nouvelles de la  criminalité liée à la drogue (tourisme de la drogue, trafic, criminalité organisée, production et plantation, etc.), l’implantation de caméras ANPR et les bandes itinérantes. Les trois ministres se sont mis d’accord sur un renforcement ambitieux de la collaboration, tant au niveau de l’analyse des phénomènes que de l’approche opérationnelle, des moyens à dégager, des lieux d’opération à étendre, des nouveaux phénomènes à appréhender. Ils se sont engagés à mettre à disposition les moyens nécessaires pour intensifier la collaboration. L’élaboration du programme sera finalisée avant le 1er juin 2014 et il sera signé en marge du Conseil des ministres de la Justice et des Affaires Intérieures de l’Union européenne de juin.

Par ailleurs, les deux ministres ont largement soutenu les efforts de la Belgique dans la coordination européenne en matière de lutte contre le radicalisme et le traitement coordonné de la problématique des jeunes combattants en Syrie.