Taxe sur les plus-values : le cdH invite le CD&V à tenir bon face aux libéraux

Posté le 15 Octobre 2015 dans Les Communiqués , National


Le groupe cdH à la Chambre, par la voix de Catherine Fonck, encourage le CD&V à ne pas lâcher face aux velléités des libéraux de vider de toute sa substance la taxe sur les plus-values spéculatives, ce que veulent les libéraux en sortant du champ d’application de cette taxe les produits dérivés (options, futures, warrants, turbos,…).


Les dérivés sont des instruments financiers qui permettent de spéculer indirectement sur les actions ou sur d’autres actifs mais avec un effet de levier. Cet effet de levier amplifie le mouvement de ces actions à la hausse ou à la baisse. Les gains pour les spéculateurs peuvent donc s’en voir fortement multipliés.

Il s’agit donc d’instruments encore plus spéculatifs que les actions. Or ce sont précisément ces outils que les libéraux veulent extraire de cette taxe alors que le Gouvernement prétend lutter contre la spéculation.

Si le Gouvernement suit les libéraux, il n’y aura plus de taxation des plus-values sur les actions dans la mesure où les spéculateurs compulsifs délaisseront la spéculation sur les actions pour se rabattre sur ces produits dérivés soustraits à la taxation.

Les recettes escomptées se réduiront à peau de chagrin et il y aura encore plus de spéculation.