Un meilleur soutien des secteurs culturel et créatif pour servir le déploiement économique

Posté le 2 Décembre 2014 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles


Joëlle Milquet, Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de la Culture, a pris connaissance, ce 2 décembre 2014, des résultats de l’étude commandée par le Groupement européen des sociétés d’auteurs et compositeurs (GESAC) à Ernst&Young sur le poids économique du secteur culturel et créatif en Europe.


Il ressort de cette étude « Creating Growth : mesuring cultural and creative markets in the EU » que l’industrie culturelle et créative (journaux, magazines, livres, musique, spectacles, télévision, radio, cinéma, jeux vidéo, arts visuels, architecture, publicité) pèse 535,9 milliards d’euro, soit 4,2% du PIB européen en 2012 et emploie 7,1 millions de personnes, ce qui en fait le 3ème employeur de l’Union européenne, derrière la construction et l’Horeca.

De plus, ces secteurs culturel et créatif sont un vecteur de travail pour les jeunes puisque 19% des emplois qui en découlent sont occupés par des moins de 30 ans.

Ce constat démontre le rôle indispensable des artistes et de la création sans lesquels ce déploiement serait impossible et donc la pertinence du renforcement du  soutien aux artistes et à la création comme véritables leviers générateurs de croissance économique et de vivre-ensemble.

Les artistes, dont les talents, les idées et les initiatives sont à la base de cette chaîne de valeurs économiques et sociétales, demeurent paradoxalement les acteurs les moins protégés alors qu’ils en sont les maillons essentiels. Le renforcement de leur statut et de leur accompagnement est une priorité.

Cette étude souligne également combien nous avons besoin d'une stratégie ambitieuse portée dans le cadre d'un nouveau partenariat entre les politiques culturelles, d'emploi, d'innovation et de déploiement économique à partir du soutien à la création. A cet égard, des propositions de  tables-rondes seront lancées début janvier pour établir une stratégie cohérente entre les différents responsables de la Région wallonne, de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’analyser et d’amplifier les mesures collectives pour déployer, dans chacune des Régions, la dynamique du secteur culturel, créatif et événementiel.