Un parcours citoyen pour renforcer le vivre-ensemble au quotidien !

Posté le 14 Mars 2017 dans Les Communiqués , National


Le cdH constate avec intérêt que le MR travaille sur des pistes pour renforcer la citoyenneté par le biais, notamment, d’un examen de citoyenneté.


Pour le cdH, la citoyenneté doit faire l’objet d’un apprentissage de terrain, qui contribuera à améliorer le vivre-ensemble et renforcer les valeurs fondamentales que sont notamment la tolérance, la solidarité, la lutte contre toutes formes d’extrémisme, etc. C’est d’ailleurs ce que font déjà au quotidien des milliers de jeunes en tant que responsables de mouvement de jeunesse, accompagnateurs de personnes handicapées, éducateurs sportif, animation culturelle, protection de la nature et de la biodiversité, etc.

Désireux de répondre concrètement et efficacement aux enjeux majeurs que sont l’apprentissage de nos valeurs fondamentales et le renforcement de la citoyenneté, Benoît LUTGEN, Président du cdH, tient à réitérer sa proposition de créer un parcours citoyen obligatoire pour tous les citoyens jusqu’à 35 ans.

D’une durée de 100 jours, ce parcours sera consacré tant à la construction de soi, qu’au service des autres et de la société. Obligatoire pour garantir que chaque jeune puisse le réaliser, il pourrait être réalisé en une fois, ou étalé sur plusieurs mois durant une période maximale de 3 ans. Sa mise en place doit être souple et flexible afin de répondre au mieux aux besoins et aux souhaits d’engagement des jeunes et à leur parcours de vie personnelle.

Chaque participant pourrait choisir où il effectuera son parcours citoyen : au sein d’organismes agréés (ASBL, associations, mouvement de jeunesse, clubs sportifs, etc.) ou dans d’autres secteurs tels que l’action sociale la santé, l’éducation permanente, etc. en Belgique, ou à l’étranger. 

Les activités déjà existantes devront bien entendu être reconnues et intégrées dans le cadre du parcours citoyen. 

Le cdH propose que ce parcours citoyen, qui s’adresse à tous les jeunes du pays, soit mis en place par une loi fédérale de sorte que sa mise en œuvre puisse échoir au Premier ministre. Les Communautés agiront en tant qu’opérateurs du Parcours Citoyen, en partenariat étroit avec le secteur associatif.

Budgétairement, le cdH entend que cette initiative soit soutenue par les pouvoirs publics à la hauteur des montants nécessaires, de sorte que cela ne coûte pas un euro au monde associatif, lequel sera associé à la construction du parcours en ce compris ses modalités.

Benoît LUTGEN invite donc les partis de la majorité à se rallier à cette proposition concrète, fruit des concertations déjà menées avec les acteurs concernés. Bien plus que d’un examen académique, la citoyenneté a surtout besoin d’être vécue et éprouvée au quotidien sur le terrain !