En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Communiqué de presse agriculture Bio : Nouvelles ambitions européennes !

AGRICULTURE BIO - PLAN D’ACTIONS 2021-2027

Ce 25 mars, la Commission européenne a publié ses plans visant à atteindre une part de 25% de terres agricoles biologiques d'ici 2030. Le développement de la filière biologique est un combat que le cdH mène déjà depuis plusieurs années en Wallonie, avec un solide bilan. En tant qu’anciens Ministres de l’Agriculture, les Députés européen Benoît LUTGEN et wallon René COLLIN se réjouissent de l’élaboration de ces initiatives ambitieuses.

Ce plan se décline en 3 axes :

  • stimulation de la demande globale ;
  • augmentation de la production ;
  • défis liés à l'environnement et au changement climatique.

En ce qui concerne le deuxième axe, la Wallonie est déjà sur la bonne voie. En effet, « la Wallonie compte déjà 82.000 hectares de production biologique, un hectare agricole wallon sur 9 est donc bio. Cela fait de notre région le leader de notre pays avec 90,7 % des surfaces agricoles bio belges situées en Wallonie », explique Benoît LUTGEN, qui siège en commission Agriculture et développement rural du Parlement européen (PE).

L’expertise wallonne est donc là et prédisposée à suivre les ambitions européennes. Ceci est, notamment, le fruit du travail de 3 Ministres cdH. « En 15 ans, les surfaces bio en Wallonie ont été multipliées par 4 ! En ce qui concerne la consommation, la part de marché a triplé depuis 2009 pour atteindre 4,9% en 2019. Ceci confirme l’attrait grandissant des wallons pour le bio » explique René COLLIN.

Le développement de la filière bio se fera tant du point de vue de l’augmentation de l'offre que de la demande. Raison pour laquelle la Commission s’est attelée à travailler sur les deux aspects. Concrètement, le programme de subventions agricoles de l'UE, qui est en cours de réforme, offrira aux agriculteurs 38 à 58 milliards d'euros sur la période 2023-2027 pour les éco-systèmes, y compris la production biologique. Cependant, cela dépendra fortement des plans stratégiques nationaux des États membres ainsi que des conclusions de la PAC.

L’UE élabore actuellement des exigences de durabilité obligatoires pour les marchés publics de denrées alimentaires, qui pourraient intégrer des produits biologiques dans les repas scolaires ou les cantines publiques. Finalement, 49 millions d'euros seront alloués à la promotion des produits biologiques cette année, soit 27 % de son budget total pour la promotion des produits agricoles de l'UE sur son territoire et à l'étranger.

Pour François DESQUESNES, Chef de groupe au Parlement de Wallonie et Député siégeant en Commission Agriculture, « ces dispositions mises en place par la Commission doivent être prises comme une opportunité pour la Wallonie. Il reviendra à présent au Gouvernement wallon de prévoir les cofinancements wallons nécessaires à la poursuite de la croissance du secteur bio. Un secteur qui tient à cœur du parti humaniste ! »