En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Le manque de soutien au secteur social est une bombe à retardement

Des aides au secteur social et de la santé ambulatoire ont été promises par le gouvernement bruxellois il y a plusieurs mois.

On constate aujourd'hui que seule une partie des aides promises a été budgétée.

En attendant, des projets ont été lancés et des personnes recrutées pour renforcer les services de première ligne dans ces secteurs essentiels en temps de crise.

Pour Christophe De Beukelaer, c'est une bombe à retardement : "L'urgence sociale est là. Nous verrons pleinement les effets de la crise dans deux ou trois mois et le secteur social doit avoir les moyens de s'y préparer dès aujourd'hui. Le gouvernement doit tenir l'engagement qu'il a pris à l'égard du secteur !"