En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Obligation scolaire à 5 ans - La chance d’une école de toutes les réussites

Ce jeudi en séance plénière de la Chambre, la proposition de loi de Catherine FONCK, députée fédérale, abaissant l’âge d’obligation scolaire à 5 ans (à la place de 6 ans) a été votée à l’unanimité. Une proposition défendue à tous les niveaux de pouvoir (une proposition avait également été déposée par Mathilde Vandorpe en Fédération Wallonie-Bruxelles) par le cdH depuis des années.

Plus que jamais, nous démontrons notre engagement pour que l’école soit le lieu de toutes les réussites, de toutes les intégrations.

Maxime Prévot

L’entrée en vigueur est prévue pour la rentrée scolaire 2020-2021, afin que les écoles puissent s’organiser pour que cela se passe dans des conditions optimales.

Catherine FONCK se réjouit de cette avancée fondamentale. Une fréquentation régulière dès le plus jeune âge est en effet le meilleur moyen de développer la sociabilité des enfants et de leur permettre d’intégrer les codes de l’école. C’est donc un outil essentiel au développement, particulièrement pour les enfants ne parlant pas le français à la maison ou plus fragiles sur le plan socio-économique.

En outre, des études ont montré que les enfants qui ne fréquentent pas l’école maternelle ont plus de risques de doubler dans leur parcours scolaire par la suite. Cela participe donc à la promotion de la réussite de nos enfants.

Conscients de l’importance de l’enseignement maternel, les acteurs du Pacte ont voulu renforcer ce niveau d’enseignement. A l’initiative de la Ministre de l’Education, cela se traduit par un plus grand nombre d’enseignantes et d’enseignants, de puéricultrices ou encore de logopèdes. Par ailleurs, un référentiel sur les attendus – une première - est également en construction. Enfin, dès la rentrée prochaine, la gratuité totale sera garantie en maternelles.

Maxime Prévot, Président du cdH, s’est réjoui de cette avancée : « Plus que jamais, nous démontrons notre engagement pour que l’école soit le lieu de toutes les réussites, de toutes les intégrations. Nous devons construire une société inclusive, égalitaire, mais qui soit aussi une société de l’audace et de l’excellence. Les avancées acquises vont dans le bon sens ».