En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Pensions alimentaires impayées : le cdH veut soutenir davantage les familles monoparentales

40%. C’est le pourcentage de pensions alimentaires impayées en Belgique. Un chiffre inquiétant qui impacte directement de nombreuses familles monoparentales (et majoritairement les femmes) et de nombreux enfants. En effet, lorsqu’un parent est en défaut, cela peut mettre en grande difficulté le parent qui s’occupe des enfants et donc les enfants eux-mêmes. Une situation inacceptable pour le cdH.

40%. C’est le pourcentage de pensions alimentaires impayées en Belgique.

Le Service des créances alimentaires (SECAL), créé au sein du SPF Finances en 2003, peut octroyer des avances sur pension alimentaire dans certains cas. Actuellement, le montant maximum des revenus pour pouvoir bénéficier de cette aide est de 1800€ nets. Pour le cdH, ce montant est insuffisant. En effet, de nombreux parents qui travaillent à temps plein peinent à obtenir l’aide du SECAL car ils dépassent le plafond. Les députés fédéraux humanistes, Benoît Lutgen, Catherine Fonck et Benoît Dispa ont déposé une proposition de loi visant à relever ce plafond à 2500€ nets. (Une proposition à découvrir dans son intégralité ici)

Ce mercredi en Commission Finances et Budget de la Chambre, Benoît Dispa a présenté cette initiative. Le député cdH se réjouit que celle-ci ait retenu l’attention d’un grand nombre de partis. Le Ministre des Finances s’est également dit ouvert à un relèvement du plafond.

Plus que des paroles en Commission, le cdH attend maintenant des actes, au bénéfice des familles monoparentales dont le risque de tomber dans la pauvreté est deux fois plus élevé que pour des familles duoparentales.

La Commission a demandé au SECAL de remettre un avis portant sur trois questions :

  • Quel impact budgétaire aura cette mesure ?
  • Comment améliorer le recouvrement auprès du parent qui fait défaut ?
  • Combien de bénéficiaires supplémentaires seront concernés par ce relèvement ?

Le cdH espère que le texte reviendra sur la table du Parlement dans les plus brefs délais.

Avançons !