En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Prix des lunettes, lentilles de contact et appareils auditifs : les propositions du cdH.

Sept Belges sur dix sont concernés par des problèmes de vue (myopie, presbytie…). De plus en plus de personnes présentent des déficiences auditives nécessitant le port d’un appareil auditif. Au cdH, nous considérons que les lunettes, lentilles de contact et appareils auditifs sont des biens de première nécessité : sans correction des troubles de la vision et de l’audition, un enfant ne peut pas apprendre, un adulte ne peut pas conduire, travailler...

Pourtant, le prix des lunettes par exemple est très élevé en Belgique, parmi les plus élevés d’Europe. Quant aux remboursements, ils varient d’une mutuelle à l’autre, voire même d’une région à l’autre.

LES PROPOSITIONS DU CDH :

  1. Baisser le taux de TVA sur les lunettes et les lentilles de contact de 21% à 6%, par la modification de l’arrêté royal fixant ces taux.

    Impossible pour un enfant d’apprendre si l’on ne corrige pas son problème visuel.

    Actuellement, cet arrêté* prévoit un taux de TVA de 6% pour « les moyens d’assistance spécialement conçus pour les malvoyants et les aveugles à l’exception des montures et verres de lunettes et des lentilles de contact ». Nous proposons de supprimer cette exception relative aux montures, verres de lunettes et lentilles de contact.

  2. Baisser le taux de TVA sur les appareils auditifs de 21 à 6%. 

  3. Améliorer progressivement l’intervention de l’assurance obligatoire pour les troubles optiques, en commençant par :
    • L’augmentation du montant de l’intervention et du nombre d’interventions forfaitaires pour les montures de lunettes pour les enfants de moins de 18 ans, en prévoyant un remboursement forfaitaire tous les trois ans ;
    • La diminution du seuil de dioptrie exigé pour bénéficier d’un remboursement, pour les adultes de 18 à 65 ans ;
    • L'extension de l’intervention de l’assurance maladie obligatoire aux lentilles de contact.

___________
 
*Arrêté royal N° 20 du 20 juillet 1970.