Prolongation de Doel 1 et Doel 2 : «Le Gouvernement tombe dans une logique de redémarrage à tout prix »

Posté le 18 Décembre 2014 dans Les Communiqués , National , Energie/Ecologie


Le Député Melchior WATHELET est effrayé de la décision du Gouvernement qui entend prolonger Doel 1 et Doel 2 de 10 ans. 


Pour le Député humaniste, ce choix n’apporte aucune solution en matière de sécurité d’approvisionnement étant donné qu’aucune de ces deux centrales ne pourra être disponible cet hiver.  

De plus, cette décision tue toute possibilité d’investissement en Belgique que ce soit par l’incertitude qu’elle créée ou que ce soit par son effet dévastateur sur la procédure d’appel d’offres annoncée pour de la production supplémentaire en gaz.

Le Député humaniste souligne que ce choix met Electrabel en position de force pour négocier. Cette décision va impliquer un coût supplémentaire pour le citoyen qui ne se justifie en rien. La négociation annoncée par la Ministre Marghem ne peut en aucun cas être moins favorable à l’Etat belge que celle vis-à-vis de Tihange I. L’investissement de 700 millions d’euros en travaux ne peut avoir d’impact sur le montant de la rente nucléaire.

« Après avoir décidé de redémarrer Doel 4 sans avoir fait toute la clarté sous les circonstances de son sabotage, le Gouvernement prend encore une fois ici une décision de redémarrage à tout prix, prix qui devra malheureusement être payé par le consommateur » conclut l’élu cdH.