Restructurations dans la Province de Luxembourg: l’accompagnement doit être européen!

Posté le 28 Avril 2015 dans Les Communiqués , Europe


Claude Rolin, député européen du cdH, est intervenu hier, au Parlement européen, à l’attention de la Commission européenne, suite aux différentes restructurations intervenues dans la Province de Luxembourg, notamment chez Devilca et Federal-Mogul.


Pour Claude Rolin, il convient, avant tout, d’utiliser l’ensemble des outils et des forces en présence pour éviter les licenciements. Une politique d’investissements porteurs fondée notamment sur la recherche et le développement est aujourd’hui un impératif pour la survie des entreprises dans les secteurs les plus concurrentiels. Le cas échéant, l’anticipation des restructurations permet aussi de retrouver au plus vite de meilleures perspectives.

En Belgique, la Région wallonne a mis en place des cellules de reconversion permettant d’accompagner les travailleurs victimes de licenciements collectifs. Dans l’espace transfrontalier, de nombreuses entreprises emploient une proportion importante de travailleurs des Etats voisins. Or, en cas de restructuration, ils ne bénéficient pas de services identiques (accès différencié aux formations et services publics d’emploi, frais de transport non remboursés…).

Afin d’éviter cette situation, Claude Rolin plaide pour que « la Commission européenne s’attaque à ce problème en proposant une forme de coopération européenne entre les différents services d’accompagnement. » Cette harmonisation européenne permettrait d’apporter une aide aux travailleurs au moment où ils en ont le plus besoin. Le député européen propose que soit notamment envisagée la piste du réseau EURES (EURopean Employment Services), car il est essentiel et juste que les travailleurs frontaliers puissent bénéficier, sans difficulté, d’un accompagnement complet, au même titre que leurs collègues.