Crise grecque : un accord est indispensable tant pour la Grèce que pour la zone euro

Posté le 29 Juin 2015 dans Les Communiqués , Europe


Alors que la population grecque éprouve de grandes difficultés au quotidien et que le pays vit sous la menace d’un défaut de paiement imminent, il est indispensable de prendre immédiatement des mesures structurelles pour assurer la stabilité, une relance de l’emploi, et une croissance durable.


Claude Rolin, député européen du cdH défend une Europe responsable et humaine, singulièrement en cette période difficile, et plaide pour que l’Europe accompagne la reconstruction socio-économique dans la durée. Dans cette optique, il est indispensable de restructurer la dette grecque, afin que le pays puisse au plus vite tourner le dos à l’austérité.

Pour Claude Rolin, « il faut finaliser un accord qui laisse du temps et un espace de décision au gouvernement grec, afin que les mesures puissent produire leurs effets. Bruxelles doit être l’alliée d’Athènes et le gouvernement grec doit prendre les dispositions nécessaires pour assainir la situation économique. »

Le redressement économique de la Grèce prendra du temps et seule une suite de réformes et de décisions conjointes, permettra d’assurer une relance au service de meilleures conditions sociales.

Pour Claude Rolin, la crise grecque est le résultat de l’incomplétude de la zone euro. Plusieurs conditions doivent être réunies pouraboutir à une solution pérenne :

  • Confection d’un véritable budget européen de la zone euro 
  • Mise en place de mécanismes pour contrer les chocs économiques 

 

Les responsables grecs et des institutions doivent trouver un terrain d’entente, afin d’éviter que se creuse un fossé entre les citoyens et l’Europe à laquelle ils appartiennent.

La crise grecque révèle autant la fragilité d’une zone euro qu’il faut encore renforcer, qu’elle met à l’épreuve sa capacité de coopération et d’engagement mutuellement bénéfique.