Grèce : un accord qui soulage, sans rassurer pour autant

Posté le 13 Juillet 2015 dans Les Communiqués , Europe


Le cdH a appris avec soulagement qu’un accord sur la Grèce a pu être dégagé ce matin entre les chefs de Gouvernement de la zone euro. 


Cet accord porte sur l’ouverture des négociations d’un troisième plan d’aide à la Grèce. Dans l’attente d’en connaître les détails, nous restons très inquiets sur le durcissement des mesures imposées à l’ensemble de la population grecque. Claude Rollin déplore notamment la mise sous tutelle des actifs grecs et laprivatisation des entreprises publiques. Le député européen cdH ajoute : « L’histoire nous a malheureusement démontré qu’il est toujours dangereux de donner le sentiment à un peuple d’être humilié ».

Pour le cdH, il est plus que jamais nécessaire de mettre en place des dispositifs qui permettront à la Grèce de sortir de la situation de crise : investissements pour développer l’économie et l’emploi, aide technique pour favoriser la modernisation et une plus grande efficacité de l’appareil d’Etat spécifiquement en matière de collecte de l’impôt.

La crise grecque est le révélateur du manque d’intégration européenne, de la fragilité de l’Euro et de la nécessité de compléter les structures qui permettront la mise en place de solutions pérennes pour concilier responsabilité et solidarité. Parmi celles-ci, la confection d’un véritable budget européen de la zone euro et la mise en place de mécanismes pour contrer les chocs économiques.

Il est vital que l’Europe mobilise à nouveau l’ensemble de ses habitants autour d’un projet politique d’envergure, et renoue avec l’essentiel de ses valeurs humanistes. A nos yeux, la question monétaire ne saurait devenir l’unique carburant du moteur européen.

Le cdH en appelle au Premier Ministre pour qu’un débat soit organisé au Parlement sur la question grecque et les orientations qu’il conviendra de donner pour les négociations à venir.