Budget 2016 - Dimitri FOURNY : « Le Gouvernement fédéral manque cruellement de loyauté envers les Régions »

Posté le 16 Décembre 2015 dans Les Communiqués , Région Wallonne


Aujourd’hui, le Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie, Dimitri FOURNY, s’est exprimé en séance plénière sur le deuxième ajustement budgétaire 2015 et sur le budget 2016. Lors de son intervention, il a notamment insisté sur le manque de loyauté du Fédéral à l’égard des Régions tout en soulignant le travail rigoureux réalisé par le Gouvernement wallon pour présenter un budget responsable et porteur d’avenir.


La sixième réforme de l’Etat ainsi que le ralentissement des paramètres macroéconomiques ont indéniablement mis la pression sur les finances de la Wallonie. A cela, il s’agit également d’ajouter les décisions prises par le fédéral unilatéralement et sans concertation préalable, alors même que les Régions seront fortement impactées par celles-ci.

Dimitri FOURNY a pointé du doigt plusieurs mesures dont le tax shift qui a eu une incidence négative sur les finances wallonnes. D’après le Fédéral, ce tax shift devrait permettre le retour de la croissance, la création d’emplois et avoir une incidence positive sur nos régions. Cependant, les effets de cette mesure décidée à la hâte n’ont jamais été chiffrés. Or, Dimitri FOURNY a rappelé que selon les estimations de la Banque Nationale publiées en novembre dernier, la réforme fiscale décidée n’est pas encore financée à hauteur de 6,6 milliards d’euros, soit 1,3% du PIB.

Dimitri FOURNY a également regretté les failles dans notre fédéralisme de coopération dans les dossiers de la Déclaration Libératoire Unique (DLU) ou encore des recettes liées à l’impôt des personnes physiques (IPP).

Pour le Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie, ces différents éléments constituent les fondements d’un cruel manque de loyauté qui mettent la Wallonie dans une situation financière inconfortable.

Malgré ce contexte difficile, le Gouvernement wallon a présenté un budget cohérent et ambitieux réduisant le solde de financement de 30%, tout en participant à l’effort d’assainissement des finances.

Malgré les difficultés budgétaires rencontrées par la Région wallonne, Dimitri FOURNY a tenu à souligner l’adoption de plusieurs politiques nouvelles comme l’aide exceptionnelle de 4,8 millions d’euros aux agriculteurs, le déblocage de 11 millions d’euros pour lutter contre le radicalisme ou encore la création de l’AVIQ, la nouvelle Agence wallonne de la Santé, de la Protection sociale, du Handicap et des Familles qui gèrera, à terme, pas moins de 4,4 milliards d’euros, soit un tiers du budget wallon.

Dans ses conclusions, le Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie a affirmé que les efforts à faire pour atteindre le retour à l’équilibre budgétaire en 2018 devront non seulement être réfléchis et justes mais également être progressifs afin d’éviter un quelconque choc brutal pour le citoyen. A ce sujet, Dimitri FOURNY a également insisté sur la nécessité de soutien continu aux pouvoirs locaux. Dans ce cadre, il a rappelé que la mesure d’économies décidée lors de ce budget sur le fonds des communes au travers de la taxe pylône devra conserver son caractère exceptionnel. Pour les années à venir, si de telles économies devaient encore être poursuivies, le Chef de groupe cdH a insisté sur l’importance de prendre en compte davantage le rendement de l’impôt comme critère décisif.

Pour Dimitri FOURNY, 2016 est une année charnière. Le Gouvernement wallon a impulsé de nouvelles politiques ambitieuses qui permettront d’assainir nos finances et d’affirmer la Wallonie comme une région forte, porteuse d’avenir et soucieuse du bien-être de ses citoyens.