Rupture du dialogue social à la SNCB : Catherine Fonck exhorte Kris Peeters à jouer le pompier de service !

Posté le 17 Décembre 2015 dans Les Communiqués , National


Catherine Fonck, cheffe de groupe cdH, a exhorté cette après-midi à la Chambre le Ministre de l’Emploi à accepter la mission de sauvetage que lui demandent les syndicats et la direction de la SNCB. Kris Peeters doit jouer le pompier de service en permettant de renouer le dialogue, là où d’autres ministres ont joué les pyromanes. Il est en effet particulièrement grave que la ministre de la mobilité, pourtant en charge de ce dossier, ne se soit pas investie pour sortir par le haut de ce conflit entre les patrons du rail et les syndicats, et qu’elle soit restée au balcon en jetant de l’huile sur le feu par ses déclarations musclées.


Oui des efforts peuvent sans doute être faits en matière de productivité, et les gaspillages sont inacceptables, mais les économies imposées de près de 3 milliards d'euros, la volonté de supprimer 2700 emplois, l’imposition d’un rythme de travail de 12h d’affilée pour certains cheminots, ne sont en rien de nature à assurer la sécurité des navetteurs, à améliorer la ponctualité des trains, et à assurer une offre de trains suffisante.

La priorité des priorités est de remettre les patrons et les syndicats autour de la table et de tout faire pour éviter les grèves annoncées en janvier prochain. La priorité des priorités est d’enfin se mobiliser dans l’intérêt des navetteurs !

Le groupe cdH compte sur les bons offices du Ministre Peeters pour tenter de réparer les dégâts commis par sa collègue de la Mobilité.