R.E.R. : la Ministre GALANT est plongée dans un profond coma ferroviaire

Posté le 25 Janvier 2016 dans Les Communiqués , National


Après le fiasco de la concertation sociale à la SNCB, les hausses de prix injustifiées des billets de train, ou les relents communautaires qui président à la répartition du matériel roulant, c’est à présent au tour du R.E.R. d’être dangereusement compromis.


Les travaux du R.E.R ont débuté en 2006, et étaient supposés durer vingt ans pour construire les 44 km de voies nécessaires aux lignes passant par le Brabant wallon. 44 km en 20 ans… Le tempo initial était déjà exaspérant. Dix ans plus tard, on apprend qu’il ne sera pas tenu, les moyens financiers s’étant envolés ! Pendant ce temps, au Nord du Pays, les travaux sont en passe d’être achevés…

Pour le cdH, il est grand temps de sortir Jacqueline GALANT du coma ferroviaire dans lequel elle semble profondément plongée ! Depuis sa prise de fonctions en 2014, la Ministre de la Mobilité n’a cessé de multiplier coups de colère et effets d’annonce autour du chemin de fer. 18 mois plus tard, quels sont les dossiers qui ont réellement avancé ?

Pour la Wallonie comme pour Bruxelles, le R.E.R. représente un enjeu économique de premier ordre, non seulement du point de vue de la mobilité mais aussi de l’emploi. L’ensemble des acteurs économiques (entreprises, travailleurs, pouvoirs publics) compte en effet sur cet investissement ferroviaire stratégique pour fluidifier les liens interrégionaux.

La chef de groupe à la Chambre, Catherine FONCK, interpellera cette semaine Jacqueline GALANT et le cdH déposera, tant au Parlement wallon qu’à la Province du Brabant wallon, plusieurs motions pour forcer la Ministre de la Mobilité à dégager les moyens nécessaires à la concrétisation urgente de ces dossiers vitaux.