Création de 35.000 nouvelles places d’ici 2020 dans les écoles : simplification & refinancement du Programme prioritaire de Travaux !

Posté le 5 Février 2016 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles


Refinancement structurel de 8%, création de 35.000 places d’ici 2020 et la fin d’une mesure absurde : le cdH salue l’action de la Ministre de l’Education et la décision du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de revoir le décret relatif au Programme prioritaire de travaux (PPT) dans les bâtiments scolaires. 


Jusqu’ici, le décret empêchait le développement de bon nombre d’établissements scolaires en limitant le droit d’utilisation des fonds PPT notamment à la rénovation ou à certains aménagements. Si, par exemple, une école pouvait rénover son grenier avec les fonds reçus, elle ne pouvait y aménager de nouvelles classes malgré son manque de places. Absurde !

Dorénavant, cette interdiction est supprimée. Toutes les écoles pourront bénéficier du PPT – donc de moyens supplémentaires – pour créer une ou plusieurs nouvelles classes parallèlement à d’autres travaux.

Sera également levée l’interdiction jusqu’à présent de faire intervenir le PPT en cas de financement de travaux réalisés sur fonds propres ou via d’autres subventions de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et ce pour les écoles situées dans des zones prioritaires liées à l’évolution démographique.

La révision adoptée par le Gouvernement apporte enfin une réponse de bon sens au manque de places dans les établissements scolaires, notamment dans les réseaux subventionnés.

Portée par la ministre de l’Education Joëlle Milquet, cette mesure était l’une des priorités du cdH. Le Président Benoit Lutgen avait demandé qu’elle soit inscrite en juillet 2014 dans la Déclaration de politique communautaire et, dès 2013, la députée Julie de Groote avait déjà déposé une proposition de modification du décret.

La révision du décret est également l’occasion d’un refinancement structurel du Programme prioritaire de Travaux. Le fonds sera structurellement majoré de 8,6%, passant de 38 à 41,3 Millions € par an. Ce refinancement conséquent et pérenne vient utilement prolonger le renforcement d’urgence dont le PPT bénéficie en 2016 (+ 6 millions d’euros).

En modifiant de la sorte le Programme prioritaire de Travaux, le cdH apporte une réponse concrète de plus au manque criant de places et de classes dans bon nombre d’écoles à Bruxelles et en Wallonie ! Créer de nouveaux espaces permettra de garantir un meilleur accueil des élèves et de leur offrir une scolarité dans de meilleures conditions.