Réaction de J Milquet suite aux propos déplacés et erronés de Mr De Wolf.

Posté le 14 Juin 2012 dans Les Communiqués , National , Elections , Sécurité/Police/Justice


Information de la ministre de l'Intérieur suite aux propos déplacés et erronés de Mr De Wolf, candidat tête de liste à Etterbeek

La Vice-Première ministre et ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, s'étonne des propos déplacés et erronés de Mr De Wolf qu'elle attribue à la fois à la volonté électoraliste de tenter de créer des polémiques tapageuses qui n'ont pas lieu d’être en plein lancement des campagnes communales et à tenter d'exister avant la rencontre du gouvernement de ce vendredi avec les bourgmestres des 15 grandes villes et une conférence de presse de ce jour sur la sécurité par les socialistes!

Tout d'abord, Joëlle Milquet tient à rappeler que c'est le parti de Mr De Wolf qui a refusé l'augmentation des effectifs policiers demandés en février par la ministre pour renforcer la sécurité et qu'elle n'a jusqu' à présent entendu aucune suggestion de sa part en Gouvernement en la matière. Elle lui rappelle que, malgré cela, elle a pu dégager par elle-même, ce qu'aucun ministre libéral n’avait fait avant elle depuis 10 ans, une capacité complémentaire de 400 policiers pour Bruxelles avec une arrivée depuis le 13 avril de 70 policiers complémentaires 24 h sur 24 h et 7 jours sur 7, ainsi que 30 nouveaux en juin en attendant l’arrivée des 400, soit 100 policiers de plus déjà sur le terrain. C’est justement dans le cadre de ces opérations de sécurisation des transports en commun qu'elle avait demandées que la personne qui a agressé les policiers a été arrêtée par la patrouille en force qui se trouvait dans le métro!

Par ailleurs, il est étonnant que Mr De Wolf ne semble pas avoir remarqué que, comme pour tous les bourgmestres chefs de la sécurité de leur zone, il a reçu depuis la semaine dernière à la demande expresse de la ministre, de l'OCAM et du Centre de crise des consignes relatives à la gestion de la police de sa zone en raison des événements et du niveau de la menace.

Enfin, après les propos mâles de Mr De Wolf, elle ne doute pas que son parti acceptera la seconde demande d’augmentation d’effectifs policiers qu'elle introduira au conclave de juillet ainsi que le projet de renforcement de la sécurisation des endroits stratégiques du pays qu'elle a lancé et qu'elle finalise avec le ministre de la Défense selon une forme plus efficace que celui de Vigipirate.

Ce n’est pas par des interviews chocs qu'on gère la sécurité mais, comme elle l’a décidé, en prenant tous les jours des responsabilités et des nouvelles décisions et en travaillant sans relâche sans passer son temps à tenter de discréditer sans raison les partenaires gouvernementaux.