Expulsion d’El Bakraoui : une série de dysfonctionnements et non la faute d’un seul homme

Posté le 25 Mars 2016 dans Les Communiqués , National


Après les auditions de cette après-midi à la Chambre, il apparaît clairement qu’il y a eu une série de négligences, voire de défaillances, dans la manière dont différents services belges ont traité les informations relatives à l’arrestation d’Ibrahim El Bakraoui par les autorités turques.


D’autres informations concernant notamment les frères Abdeslam faisaient déjà état de négligences, pour lesquelles le groupe CDH avait réclamé dès le 2 mars la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

Contrairement à ce que laisse entendre le ministre Jambon qui pointe la responsabilité d’un seul homme, il apparaît aujourd’hui que c’est toute une chaîne de dysfonctionnements qui devra faire l’objet d’un examen minutieux par la commission d’enquête qui sera prochainement mise en place.

Enfin, pour Georges Dallemagne et Christian Brotcorne, l’intérêt général réclame que le gouvernement assume clairement ses responsabilités. Toutes les conséquences, notamment politiques, des dysfonctionnements devront être tirées des conclusions de la commission d’enquête parlementaire. Dans l’intervalle, le cdH réclame une mobilisation sans faille pour traquer les fugitifs et protéger la population.