Fin de l’exploitation du Cirque Royal par le Botanique : quel bénéfice pour les artistes francophones de Belgique ?

Posté le 29 Juin 2016 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles


Le Député André du Bus ne comprend pas la décision de la Ville de Bruxelles de lancer un appel à concurrence afin de désigner un nouvel exploitant pour le Cirque Royal. Il a donc interrogé aujourd’hui en séance plénière la Ministre de la Culture et de l’Enfance, Alda GREOLI, sur le bien-fondé de ce changement d’opérateur.


Le Cirque Royal est aujourd’hui exploité par le Botanique qui est un opérateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Mais la Ville de Bruxelles a décidé de mettre fin à la convention de concession le 30 juin 2017. Alda GREOLI regrette que cette association positive et extrêmement productive entre le Botanique et le Cirque Royal soit mise à mal de manière unilatérale et sans aucune concertation avec l’opérateur concerné ni la Fédération.

André du Bus s’interroge : est-ce à la ville de jouer les opérateurs culturels à la place des opérateurs culturels ?

Le Député s’inquiète de voir un haut lieu de la Fédération Wallonie-Bruxelles passer ainsi sous le giron d’un pouvoir communalIl craint que cette situation nuise au rayonnement de nos artistes au niveau national et international. Le Cirque Royal est en effet actuellement grâce au Botanique un outil précieux pour les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles auxquels il offre une visibilité considérable.