Satisfaction : le bilan touristique des vacances d’été 2016 !

Posté le 30 Août 2016 dans Les Communiqués , Région Wallonne


Le Ministre wallon du Tourisme, René COLLIN, avait choisi le Domaine namurois des Grottes de Han pour détailler, ce mardi 30 août, le bilan des vacances d’été 2016 sur base d’une analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon auprès des opérateurs touristiques de la Région (hébergements, attractions mais également des Maisons du tourisme) entre le 1er juillet et le 24 août 2016.


Si l’été 2015 fut considéré comme un excellent cru grâce à des conditions climatiques particulièrement favorables, une importante majorité des acteurs touristiques wallons (76%) se disent très satisfait ou satisfait de la fréquentation du public durant ces deux mois de vacances estivales 2016 en dépit d’une météo régulièrement mitigée. 

Hébergements

Un statu quo est observé par rapport à 2015 avec un taux d’occupation de 70%, tous types d'hébergement confondu. Si une légère diminution de 5% est constatée au niveau des campings, particulièrement tributaires de la météo, René COLLIN relève toutefois la bonne santé des Centres de Tourisme social (+9.5%) ainsi que des hébergements de terroir qui progressent de 5.6%. 

Sur base provinciale, si le Hainaut (+3.2%), le Luxembourg (+1.6%) et Namur (+1.4%) poursuivent sur leur lancée de 2015, Liège (-0.9%) mais surtout le Brabant wallon (-15.3%), observent une diminution au niveau de la fréquentation de leur offre en matière d’hébergement.

Attractions

Par rapport à 2015, une légère baisse du nombre de visiteurs de 4.2% est à remarquer dans le chef de nos attractions. Cette diminution se retrouve essentiellement durant le mois d’août, juillet ayant connu une hausse de près de 3%. Toutefois, ces chiffres sont à relativiser, la dernière semaine du mois d’août, particulièrement gâtée au niveau de la météo, n’a pas pu être prise en considération dans l’étude de l’Observatoire du Tourisme Wallon. 

Si l’on note une chute de fréquentation des sites « nature » (-10%), des sites indoor (-3%) et outdoor (-5%), les parcs d’attraction ainsi que centres récréatifs ont progressé quant à eux de 2%.

A l’inverse de l’hébergement, c’est le Hainaut qui connait le plus sérieux recul (-9%) au niveau de la fréquentation de ses attractions, suivent le Luxembourg (-6.2%), le Brabant wallon (-5.4%) et Namur (-2.9%). Liège, entraînée par le nouveau Musée de la Boverie, quant à elle, frôle les 25% de progression.

Impact des activités locales

37% des répondants soulignent, cette année encore, l’impact bénéfique des activités locales sur leur taux de fréquentation.

Incontestablement, les festivals musicaux, théâtraux ou des arts de rue restent des locomotives essentielles aux côtés des diverses fêtes médiévales, brocantes ou encore de la Foire de Libramont.

La clientèle

Au niveau de l’hébergement, les principales clientèles de l’offre wallonne sont composées des Néerlandais (34%) qui optent prioritairement pour nos villages de vacances et nos campings et  des Flamands (33%) qui quant à eux préfèrent nos hôtels. On relève même, côté flamand, une augmentation de 4% !  Les Wallons 17% complètent ce tiercé suivi à distance respectable par les Bruxellois 4% et les Français 5%.

Au niveau de la fréquentation de nos attractions, si la clientèle flamande reste stable (22%), la wallonne et la bruxelloise chutent respectivement de 5 et 2% pour se fixer à 36 et 7%. Un changement d’habitude s’observe également auprès des Néerlandais en nette progression de +8% pour représenter globalement 16% de la clientèle de nos attractions, tandis que les Français affichent un recul de 7%, certainement imputable au climat généré par les attentats,  pour passer sous la barre des 8%.

Pour rappel, le tourisme en Wallonie représente 7.5 millions de nuitées recensées sur l’année 2015 dans les 6.040 hébergements touristiques recensés, pour une capacité de quelques 115.865lits.  La Wallonie, c’est également une fréquentation de près de 10 millions de visiteurs dans 310 attractions touristiques réparties en 3 pôles : culturel, naturel et récréatif. Elles affichent également un taux de satisfaction des visiteurs plus de 90 %. 

René COLLIN souligne que le secteur pèse 6% du PIB wallon et génère près de 60.000 emplois non-délocalisable. Un poids significatif que le Ministre entend faire progresser en misant sur l’excellence du secteur au travers de labels de qualité :

• Les Soleils qui encouragent la démarche qualitative de quelques 139 attractions touristiques;

• Wallonie Destination Qualité qui a déjà convaincu 225 opérateurs d’optimaliser leur service proposé au public;

• Bienvenue Vélo cible les cyclistes et vélotouristes. Un label accordé à 360 opérateurs convaincus du potentiel de la bicyclette.

René COLLIN partage le sentiment largement positif du secteur touristique wallon. Il  observe également avec satisfaction que 2016 poursuit sur la dynamique impulsée en 2015 qui reposait essentiellement sur des manifestations d’envergure internationale telles que Mons 2015 et le Bicentenaire de la Bataille de Waterloo. 2017 sera consacrée à la Gourmandise sous toutes ses formes, une récompense après une année thématique 2016 consacrée au vélo qui a largement contribué aux bons résultats de cet été.