Fermeture de Caterpillar à Gosselies : une catastrophe sociale inacceptable !

Posté le 2 Septembre 2016 dans Les Communiqués , Région Wallonne


Le cdH est scandalisé de l’annonce, par la direction de Caterpillar, de la fermeture de son site de Gosselies et le transfert de sa production vers d’autres implantations du groupe en Europe.


Plus de 2000 personnes se retrouvent ainsi licenciées alors qu’elles avaient fourni beaucoup d’efforts pour assurer la productivité du site. Ce matin, ce sont 2200 familles qui se retrouvent victimes de la stratégie de Caterpillar.

Pour Véronique SALVI, Députée wallonne et cheffe de file cdH de la Ville de Charleroi : « C'est un véritable choc social, un séisme humain qui nous touche tous ce matin. A Charleroi, chacun connait un ami, une maman, un père de famille, un fils qui travaille à Caterpillar. Je tiens à adresser mon soutien inconditionnel à l'ensemble des familles touchées par ce drame ».

Toutes les mesures doivent être prises d’urgence afin de limiter la casse sociale. Pour le cdH, l’annonce de cette fermeture et d’un licenciement collectif est inacceptable. Pour Catherine FONCK, cheffe de groupe cdH à la Chambre et hennuyère, « les gouvernements fédéral et wallon doivent travailler ensemble, avec les représentants des travailleurs, pour amener des propositions alternatives et sauver le maximum d’emplois. Le cdH demande également que le ministre Peeters envoie un conciliateur social ». Il est tout aussi urgent d’analyser tous les avantages fiscaux dont aurait pu bénéficier Caterpillar et qui n’ont pu empêcher cette catastrophe sociale.