Pour les libéraux, un enfant wallon n’est pas égal à un enfant wallon !

Posté le 14 Septembre 2016 dans Les Communiqués , Région Wallonne


A la veille des Fêtes de Wallonie, le Gouvernement de la Communauté germanophone s’est accordé sur une réforme des allocations familiales, prévoyant que le montant forfaitaire de base de celles-ci serait fixé à 151 euros par mois.


Le cdH s’étonne de cette décision, compte tenu des récentes déclarations du chef de groupe MR du Parlement wallon, Monsieur JEHOLET. Ce dernier défendait ce matin avec acharnement l’idée que tous les enfants en Belgique doivent bénéficier du montant et qu’il ne comprendrait pas que le montant d’application en Wallonie soit inférieur à 160 euros. Cet après-midi, il assume une différence dans le montant de base entre les enfants germanophones et les autres wallons.

Pour Dimitri FOURNY, chef de groupe au Parlement wallon, le MR hurle toujours plus fort lorsqu’il s’agit de dénoncer des décisions qui ne sont pas encore prises par le Gouvernement wallon (puisqu’aucune décision n’a été prise à ce stade quant au montant de base des allocations familiales). Par contre, ce même MR est beaucoup moins volubile pour commenter les décisions prises par le Gouvernement de la Communauté germanophone auquel le MR participe (sous son aile PFF, affilié au MR). Le MR parle beaucoup mais, dans les faits, il agit activement pour qu’un enfant wallon ne soit pas égal à un autre enfant wallon.

Monsieur JEHOLET se garde bien, par ailleurs, de commenter les décisions prises par le Gouvernement fédéral MR-NVA qui ont cassé le niveau de vie des familles. L’addition des mesures prises (TVA sur l’électricité, saut d’index sur les salaires, relèvement des accises…) pèse pour plus de 1.400 euros par an par ménage, selon les calculs du CEPESS. Ce faisant, le MR a, au passage, renié totalement ses engagements pris avant les élections. Avec le MR, une fois de plus,  c’est « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ».

Le cdH espère que le MR peut se reprendre et qu’il prendra la route de défense des familles, à nos côtés, notamment pour soutenir la proposition que nous avons déposée pour une meilleure prise en charge fiscale des frais familiaux. Cela lui permettra de passer des discours aux actes.

Le cdH, défenseur absolu et depuis toujours des familles en ce compris la préservation des allocations familiales et de l’allocation de rentrée scolaire, continuera toujours à défendre avec une détermination sans faille les moyens nécessaires pour que chaque famille puisse être pleinement soutenue.