Médecine et médecine dentaire : Pour Catherine Fonck , il faut un accord global pour sortir par le haut de cette situation. L’avenir de centaines d’étudiants et des soins de santé en dépend.

Posté le 21 Septembre 2016 dans Les Communiqués , National


Catherine Fonck, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre, est satisfaite de la décision du Ministre Marcourt de permettre aux « reçus-collés » de s’inscrire en 2ème BAC de médecine et médecine dentaire. Compte tenu des avis du Conseil d’Etat et des décisions de Justice, il ne pouvait en être autrement.


Cependant, l’inquiétude est toujours de mise chez tous les étudiants puisqu’ils ne sont pas assurés d’obtenir un numéro INAMI à la fin de leurs études. La Ministre De Block n’a, en effet, promis un numéro INAMI qu’aux étudiants qui sont aujourd’hui en dernière année.

Pour la députée humaniste, il est maintenant plus que temps que le gouvernement fédéral et le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles sortent par le haut de cet affligeant jeu de ping-pong dans l’intérêt des étudiants sur lesquels pèse toujours une épée de Damoclès, et non en fonction des intérêts politiciens ou des postures communautaires.

Catherine Fonck plaide pour les ministres concernés trouvent, dans les plus brefs délais, un accord global comprenant deux points :

1. la garantie d’un numéro INAMI à chaque diplômé ;

2. un examen d’entrée en première année organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles avec une préparation adéquate pour éviter une nouvelle saga « reçus-collés », avec une approche similaire à la Flandre, ce qui permettrait de mettre fin à ce conflit communautaire stérile.

Le cdH, par la voix de Catherine Fonck, interpellera la Ministre De Block en ce sens.

Une solution durable, pragmatique et équilibrée doit être trouvée. Il en va aussi dela qualité et de l’accessibilité des soins de santé dans toutes les régions alors qu’on connaît des poches de pénurie de médecins généralistes et de certains spécialistes.